×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Littérature lesbienne ou littérature FxF, c'est quoi ?

Littérature lesbienne ou littérature FxF, c'est quoi ?

Littérature lesbienne, ou pourquoi lire et/ou écrire des romans FxF

Et quels mystères se cachent derrière l'acronyme FxF ?

La première fois que j’ai aperçu le sigle "FxF" au hasard d’une lecture sur internet, j’avoue ma perplexité d’alors. Je ne voyais pas encore le rapport avec la littérature lesbienne.

SF, pour Science-fiction, ça me parlait pour ce qui est de l’idée. Par contre, littérature FxF ? Et puis, en lisant l’un de ces textes, j’ai saisi : il s’agissait de littérature lesbienne, une niche, un monde à part.

Mais pourquoi au juste ? Pourquoi, alors que l’histoire pouvait parler de SF justement ou de thriller ou de fantastique ou encore de post-apocalyptique, juger utile de préciser les mœurs lesbiennes des héroïnes ?

Après tout, on ne lit pas un Agatha Christie ou un Bernard Minier pour savoir avec qui le héros ou l’héroïne va finir sa nuit. Il s’est agi pour nombre d’autrices, auteurs et même lectrices, lecteurs de créer ou de trouver des histoires auxquelles s’identifier. Bien sûr, l’amour est universel et même si les attirances ne sont pas les mêmes, les sentiments eux sont comparables. Mais il faut aussi reconnaître que les livres, malgré une évolution notable et louable, ont toujours eu tendance à mettre en avant le preux chevalier, y compris en complet veston venant secourir la faible femme. Quelle fable ! Appuyée par une vision pour le moins phallocrate ou patriarcale des choses, cette littérature a contribué à reléguer à la marge les expressions dissidentes et surtout la littérature lesbienne dans laquelle, comble de lèse majesté , les femmes peuvent se battre contre l’adversité, triompher d’un ennemi, d’une catastrophe, aimer ... Tout ça sans en référer ou devoir se cacher derrière de mâles épaules ...

La littérature lesbienne est essentielle

Surtout pour pouvoir mettre en mots nos vies et même les aventures que nous rêverions de vivre. Essentielle tant que la Littérature avec un grand l classera la nôtre dans les moteurs de recherches à la case érotisme, même si le livre est dépourvu de toute scène hot.

Je n’ai qu’un regret, que je transforme en espoir. Qu’un jour, des hétérosexuels lisent de la littérature lesbienne, non pas dans l’espoir voyeur d’en apprendre plus sur les pratiques intimes entr’aperçues dans des pornos déformants, mais simplement pour l’histoire d’amour, de SF, de thriller ou de post-apocalyptique. Après tout, j’ai bien lu les deux auteurs précités et des centaines d’autres classiques ou moins dont les livres ne contenaient aucun couple ou aucune référence FF. Et là, enfin, les préférences sexuelles des personnages ne  conditionneront plus la lecture ou non d’un roman. Seules compteront la plume et la capacité à immerger la lectrice ou le lecteur dans l’histoire imaginée par l’autrice ou l’auteur. Qui sait, un jour peut-être...

Par Liv Land

Si vous souhaitez découvrir les TOP 10 de littérature lesbienne :

Vous avez besoin de conseils avant de soumettre votre titre, nous vous invitons à rejoindre notre groupe d'écrivain.e.s : Ecrivains d'Homoromance

 

 

DISTRIBUTION

  • Amazon
  • Kobobook
  • Fnac
  • Google Book
  • Apple Store
  • Leclerc
  • Leslibraires.fr
  • Cultura
  • Bookeenstore
  • Decitre
  • La galerne

FICHES SUR BABELIO

 

NOUS SUIVRE

NOS GROUPES FACEBOOK LESBIENS & GAYS

 

 

A PROPOS

Qui sommes-nous ?
Notre blog
Soumettre un manuscrit

Nos publications font l'oeuvre d'un dépôt auprès de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec