Skip to main content

La femme du crépuscule

| Livres lesbiens

la-femme-du-crepuscule-site1 La femme du crépuscule - Livre lesbienNina, une jeune femme qui rêve d’embellir le corps féminin en réalisant des films, se décide enfin à écrire une lettre à son artiste favorite, Valentine Danielle. La chance, ou est-ce le destin ? lui accorde une rencontre. Valentine, de cinquante ans l’aînée de Nina, va retrouver en son visage juvénile les traits d’un ancien amour. Les deux femmes vont alors instaurer un rendez-vous hebdomadaire : jeudi dix heures. Des discussions endiablées et éclairées sur leurs propres visions du monde, leurs goûts littéraires, leurs avis sur les maux humains, vont animer leurs échanges. Une forte amitié se dessine entre les deux êtres, et bien plus encore.

Lien ebook

Lien papier


Magnifique !
9 months ago
Your review
Je l’ai dévoré, dans cette longue et périlleuse journée de travail chaque minutes de « repos » que j’avais ont été consacrée à cette lecture. Une fois de plus tu m’as emportée dans un autre monde, celui de tes écrits qui m’emmène lui encore dans un autre monde.
Par où commencer ? Les personnages ? Bien. Par qui commencer ? Valentine Danielle ? Bien. Une grande dame, une personnalité qui a vécu son temps, qui sait ce que Valentine Danielle vaut mais qui ne sait pas vraiment ce que juste Valentine vaut. C’est un personnage mystérieux auquel on s’attache rapidement (Oui je l’ai déjà adopté comme mamie xD), pas difficile de s’imaginer à notre tour prendre le thé en compagnie de Valentine Danielle à lire des poèmes ou tout autre récit.

Nina, jeune fille plutôt intrépide, presque parfois effrontée mais le mot ne correspond pas vraiment car même si elle se laisse parfois emporter, on sent toujours ce profond respect qu’elle a pour Valentine. Tout comme cette dernière, on a l’impression (enfin perso ) qu’elle sait ce qu’elle vaut sans savoir vraiment. Elle a se masque sur le visage au même titre que Valentine. Le fait que sans s’en rendre compte, l’une vient fissurer le masque de l’autre jusqu’à le briser, marqué vraiment la beauté et la pureté de leur relation. La franchise de la jeune futur scénariste y est pour beaucoup, elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et se soucis pas vraiment des répercutions. Elle est le genre de personne avec qui on pourrait parler des heures sans se lasser, de tout et de rien, passer d’une discussion sérieuse à plus légère, c’est agréable.
Au final les deux femmes ont plus en commun que ce qu’elles s’imaginent. Au final, si Valentine est la femme du crépuscule, Nina est l’aube. Elles s’opposent tout en se ressemblant et c’est tout aussi « troublant » que c’est beau. Chacune du haut de son âge, de son expérience ou inexpérience apprend beaucoup à l’autre. Valentine apprend à Nina à grandir, a vivre par elle même, et Nina apprend à Valentine à vivre pour elle et non pour les caméras. Leur relation bien que très ambigüe, n’est vraiment pas malsaine, la différence d’âge bien que conséquente est vite oublié, on est attaché au personnage on se fiche du reste.
Et ça c’est grâce à la beauté de l’écriture, la facilité que Pauline a de jouer avec les mots et embellir toutes scènes écrites. J’ai vraiment eu cette impression au final de vivre le moment avec les personnages, d’apprendre et de mûrir avec eux.
Et puis il y a cette empreinte que tu laisses dans tes écrits, particulièrement celui là, comme je te l’ai dis en privé il y a beaucoup de toi dans ce livre et surtout dans le personnage de Nina, (ELLE AIME LE ORANGE ! ) sa culture, sa manière d’être dans cette société, jeune et décalée tout en restant branchée. Cette manière de parler, d’utiliser la langue française, de l’embellir, cette culture cinématographique et littéraire, ce côté franc et à la fois sensible. J’ai un peu l’impression que s’attacher à Nina c’est s’attacher à toi. (perso je l’ai fais dans l’autre sens xD) Quelqu’un qui te « connais » un minimum sait que c’est toi qui a écrit ce livre sans même avoir à le lire sur la page de couverture. Et c’est très agréable, car quelqu’un qui te connais pas apprend un peu à te connaître, et au final on sait tous que les piti lecteurs sont des curieux Eheh. Non plus sérieux, l’histoire est vraiment belle, l’âge ne fait pas tout, il ne fait même rien, deux être différents peuvent parfois se ressembler plus qu’on ne le pense, et on ne connaît jamais vraiment quelqu’un, encore moins à travers une image. J’ai grandis avec le nombre de page lu, merci pour cette belle histoire et au plaisir d’en lire encore et encore plein d’autre.
AH ET ! Je vous le conseille évidement si vous ne l’avez pas déjà lu ! Aller hop hop hop !
Show more


Quelques mots de l'équipe

Les auteurs se joignent à l'équipe pour vous dire merci ! Merci d'encourager notre maison d'édition franco-québécoise et merci pour votre soutien aux auteurs de romans LGBT de la francophonie.
Chaque livre, chaque ebook, a été écrit et édité avec passion et amour.
Si votre lecture vous a plu, nous vous serions extrêmement reconnaissants de laisser un commentaire aux auteurs, ou encore à notre équipe, en laissant quelques mots sur Facebook, Google ou encore sur les fiches Amazon des livres des auteurs.

Vous êtes nos meilleur.e.s ambassadrices et ambassadeurs pour faire connaitre et rayonner la littérature lesbienne, gaie, bi et trans.



Découvrez les premades de romans lesbiens de 2023

Premades de romans lesbiens 2023