Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Chronique “Duel de velours T1”

Duel De Velours 1 Back8
Le destin d’Armande n’est pas banal. Rejetée par son père, le baron de Maufoncomb, à sa naissance, sous prétexte qu’elle est une fille, elle ignore ses origines pendant toute son enfance et son adolescence. Son père adoptif la prépare en grand secret car, un jour, elle devra revendiquer son héritage et affronter ses ennemis : son père, son demi-frère qui a pris sa place, et toute leur clique ! La quête de son héritage va jeter Armande sur les routes où elle devra faire preuve de toutes ses qualités pour rester en vie.
 
Avec ce récit, Patricia Nosepliers nous immerge dans un Moyen Âge haut en couleur : celui de l’empereur Henri V qui régna sur la Germanie et la Franconie au douzième siècle. L’auteur nous emmène au cœur des campagnes de l’époque, entre roturiers et petite noblesse, pour finir à la cour d’Henri V, entre intrigues et politique !
 
Au-delà du contexte historique, la rencontre avec Emerance, une jeune inconnue qui cache également bien des mystères, nous promet de délicieux affrontements entre ces jeunes femmes au caractère bien trempé ! Les impératifs de sa quête ayant conduit Armande à voyager déguisée en homme, cela ajoute du piquant à leurs échanges. Les relations entre Armande et Emerance nous baladent entre sourire, tristesse et espoir. Et l’histoire, avec ses multiples rebondissements, nous tient en haleine !
 
Tout cela est bien servi par des personnages secondaires peignant un tableau saisissant de certains métiers de l’époque : sage-femme, aubergiste, guérisseuse, maître d’armes... Sans oublier les méchants de l’histoire... mais je vous laisse les découvrir !
Pour habiller ce récit savoureux, l’auteur nous régale d’une prose fluide et imagée. On se représente fort bien tous les décors qu’elle nous propose, certaines descriptions recelant des notes pour le moins poétiques. Cependant, la description des décors ne prend jamais le pas sur l’action et l’on ne s’ennuie jamais. Les mots sont précis et bien documentés par rapport à l’époque.
 
 
Button R47 C9
 

 

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet
Related Articles