Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Chronique "Tout le monde aime, tout le monde meurt"

Tout Le Monde Cover Site
Haley est une jeune femme ordinaire, bien sous tous rapports : étudiante modèle en économie, un petit ami pas trop présent, des parents aimants. Tout va bien pour elle. Mais elle s’ennuie. Malgré son âge, elle ne sait pas s’amuser, elle s’inquiète pour tout. Elle rencontre par hasard Alex, tout son opposé : étudiante en art, fêtarde, consommatrice occasionnelle de produits illicites. Et une joie de vivre, une façon de profiter de la vie, tout à fait inédites et extraordinaires pour Haley !
 
La découverte de l’une et de l’autre se fait par à-coups, selon les rencontres, puis complètement naturellement. Comme une évidence ! Haley est happée par la personnalité de cette jeune femme, intrigante, apaisante et terriblement charismatique. Que cache-t-elle ? D’où vient sa philosophie ? Est-elle égoïste ? Toutes ces questions se posent à un moment ou un autre.
 
D’autres auraient fui, Haley trouve en elle une force et un courage qu’elle ne soupçonnait pas. Pour suivre Alex, toujours plus loin sur le chemin d’un amour puissant et fusionnel.
 
En filigrane de la romance, Lynn Eleven aborde des thèmes sombres comme la mort, la maladie, la réaction des proches, des amis et d’autres, traités plus légèrement, la découverte de l’homosexualité par exemple, sans heurt et sans drame, même si ça tangue un peu au moment du coming out. Tout cela sonne très juste.
 
La construction de la narration est assez originale, avec des citations en début et fin de chapitre pour l’illustrer. Je n’en dirai pas plus sur le sujet, c’est à découvrir. Il n’y a pas de temps mort : l’auteur nous délivre les évènements marquants de cette histoire sans délayer inutilement. Chaque chapitre a sa place et son utilité. Le titre, par contre, intrigue dans sa banalité. Ce qui paraît une évidence au premier abord prendra tout son sens avec le dénouement.
Un texte à découvrir pour une belle histoire qui ne vous laissera pas indifférents : « Tout le monde aime, tout le monde meurt » de Lynn Eleven.
 
 
Button R47 C9

 

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet
Related Articles

Commandez-le dès aujourd'hui !

Journaldelecture