Skip to main content

Terre sauvage T2

| Chantal Trembley | Livres lesbiens

terre-sauvage2-site Terre sauvage T2  - Roman lesbien

Découvrez la suite du roman post-apocalypse de Karine Jetté

Résumé : Déracinée et arborant un maquillage noir symbolisant le deuil, la Tribu des Amazones s’allie au Clan des Omégas pour un grand voyage jusqu’au village mère, situé plus au nord. Des centaines de kilomètres à pied en pleine Terre Sauvage attendent Élisabeth, Roark et les leurs, un périple qui se révèle rempli d’embûches et de dangers. Ébranlée au plus profond d’elle-même, Roark se montre froide et distante. Une rencontre pour le moins inattendue fait ressurgir de douloureux souvenirs auxquels il est grand temps pour elle de faire face. En tentant de l’aider, Élisabeth en apprend beaucoup plus long sur la guerrière au passé tumultueux. Petit à petit, Élisabeth parvient à faire retomber les barrières de sa douce moitié. Ensemble, elles font toutes sortes de rencontres intéressantes qui leur font découvrir de nouvelles facettes de l’histoire de cette civilisation de survivants. Après des semaines de marche et de péripéties, les Amazones sauront-elles trouver refuge auprès de la Tribu du Nord ? Les sentiments puissants qui unissent les deux Amazones sauront-ils résister à cette aventure rocambolesque à travers cette Amérique post-apocalyptique, cette contrée sauvage aux mille dangers ?

Lien ebook

Lien papier

EXTRAIT

Alors que je me retrouve à fermer la marche en compagnie de Roark, je contemple mon peuple adoptif d’un regard nouveau, éclairé par ma compréhension grandissante des lois qui régissent ce monde. Je vois Paloma et Keeyan, qui marchent en silence l’une près de l’autre, trouvant un certain réconfort à l’idée que l’autre ressente une douleur similaire, celle d’avoir perdu l’être aimé. Je vois Nathan, étonnamment entiché de ce bambin orphelin, venir en aide à Keeyan alors qu’elle trébuche par inattention sur une des traverses du chemin de fer qui guide actuellement nos pas. Je vois Maowa, d’une douceur et d’une force de caractère que j’admire beaucoup, qui s’éloigne de sa compagne le temps de cueillir quelques fleurs, que je devine médicinales, en ignorant le squelette décharné qui a trouvé le repos éternel à cet endroit, il y a une cinquantaine d’années au moins. En tête de file, je vois Orik, Aza et Kalia, experts en ces terres ; je devine leur déchirement à abandonner leur maison, même s’ils ne l’ont jamais laissé paraître un seul instant. Je vois Eyrie et Ora, les guerrières armées d’un arc à qui je dois sans doute la vie. Je vois Vélane qui enfile une veste usée en se frottant vigoureusement les bras, affectée comme moi par les quelques degrés en moins. Je vois Aria, sa fille, qui gambade avec les autres enfants, encore protégée de l’horreur qui nous accable par l’innocence pure qui est le propre de l’enfance. 

Puis, je vois Roark à mes côtés. Et les battements de mon cœur accélèrent encore un peu. Cette guerrière à l’âme blessée, emplie d’une force et d’un courage qui n’ont d’égal que sa sensibilité… S’il fallait traverser toutes ces épreuves juste pour l’avoir trouvée, elle, alors cela en valait totalement la peine. Tout en suivant la cadence du groupe, je prends sa main dans la mienne et nous échangeons un regard complice. Je ne sais pas quel avenir nous attend une fois arrivées au village du nord, mais je suis impatiente d’y être, à ses côtés.


De belles personnes
9 months ago
Your review
Dans ce second tome, ce sont les vécus des personnages qui ont la place centrale. On apprend leur deuil, leur passé, la cruauté de certaines personnes et la capacité à pardonner pour se reconstruire.
On y lit des histoires de retrouvailles, des moments d'entraides qui fait chaud au cœur !
Show more


"Laissez-nous quelques mots sur Facebook, Google ou encore sur les fiches Amazon des livres des auteurs. Vous êtes nos meilleur.e.s ambassadrices et ambassadeurs pour faire connaitre et rayonner la littérature lesbienne, gaie, bi et trans. "