Skip to main content

"Juste une romance", de l'amour lesbien par Mélina Dicci

| Chantal Trembley | Livres lesbiens

"Juste une romance", de l

Roxane pensait sa vie amoureuse terminée, Abby n’attendait rien de son passage en France… Une romance qui lie fougue du destin et légèreté, humour et douceur, au cœur de la belle ville de Lyon !

Résumé

Fraîchement divorcée de Lise, Roxane âgée de trente-quatre ans, se morfond depuis des semaines, incapable de remonter la pente. Par un simple accident du destin, au détour d’un café, elle rencontre Abby, une jeune Américaine de vingt-deux ans, venue poursuivre ses études en France. Après un échange involontaire de livres, les deux femmes se revoient, puis nouent une relation aussi intrigante qu’incertaine. L’étonnante Abby, déboulant dans le fragile équilibre de sa vie, ébranle les certitudes de Roxane et fait naître un tourbillon d’émotions complexes. Dans un monde où les différences d'âge et de culture s'entremêlent, elles sont toutes deux confrontées à des questions sur l'amour, l'acceptation de soi et le chemin à suivre pour trouver le bonheur. 

Pour commander

TROPES et THEMES 

  • Différence d’âge
  • Rencontre inattendue
  • Redécouverte de soi
  • Transition de vie
  • Triangle amoureux

Extrait

Extinction des feux. Les bureaux se vident peu à peu. Depuis ma fenêtre, Lyon s'étale pleinement à mes pieds, tel un décor de cinéma. La nuit plonge la ville dans l'obscurité. Me voilà encore la dernière sur place, comme souvent ces derniers mois. Plus je retarde le retour à la maison, plus cela me convient. La solitude me pèse trop. Alors que j'entends les portes de l'ascenseur s'ouvrir et se fermer au fond du couloir, je reconnais la voix de Lise non loin de là. Elle rit à gorge déployée en passant devant mon bureau, sans même sourciller une seconde. La lumière est pleinement allumée, elle n'a pas pu louper ma présence, et puis elle sait que je reste tard. Il ne s'agit pas d'un secret finalement. Complètement déconnectée de ma vie, je préfère me noyer dans le travail plutôt que d'affronter mon quotidien. Triste, morose, plat. Un vrai bonheur.
Lise s'en va, accompagnée, comme chaque soir, le silence retombe une fois qu'elle se trouve dans l'ascenseur. Mon cœur se brise, comme chaque soir également. Huit ans. Notre romance aura duré huit années, pleines de joie, de voyages, de projets, d'amour, de passion. Et puis un jour, un seul jour dans toute notre vie, ce jour… Lise me quitte. Comme ça. Elle me regarde un soir alors que nous rentrons du bureau, et sa bouche ne prononce que ces mots, durs, froids, sans émotion. Je pars. Rien que ça. Incrédule les trois premières minutes, je réalise subitement que ma vie s'effondre. Sans Lise, comment trouver l'envie de me lever le matin ? Comment continuer à venir travailler ? Comment… Je n'en sais rien. Anéantie, j'attends, j'espère, je la supplie de changer d'avis, de revenir, de nous laisser une chance, la seule et unique qui sauverait notre couple. Mais elle refuse, me cachant les vraies raisons de son départ, celles qu'elle aurait aimé dissimuler encore des mois durant. 
Elle… Cette nouvelle conseillère clientèle arrivée trois mois auparavant dans nos locaux, rejoignant l'équipe. Sympathique, elle s'intègre à une vitesse incroyable et s'entend à merveille avec sa référente, Lise. D'ailleurs, je n'avais pas la moindre idée à quel point elles allaient bien s'entendre. Au-delà de toutes leurs espérances et à mon grand désarroi. Je n'avais aucune chance, moi qui depuis quelques mois suis larguée, fatiguée, ennuyeuse. Le divorce prononcé, Lise m'avoue s'en aller pour une autre. Si je m'y attendais largement, le coup de massue me tombe en pleine face, m'assommant durablement. 
S'ensuit une longue, très longue traversée du désert. Un supplice, d'autant que je me vois dans l'obligation de supporter leurs minauderies à tout va au bureau et lors des soirées entre collègues. Un véritable enfer pour mes sens et surtout pour mon amour-propre. Toujours amoureuse, je traîne ma carcasse démunie entre ici, au bureau, et mon nouveau domicile, un appartement de quarante mètres carrés dans le premier arrondissement de Lyon. J'oscille en permanence entre le désir de tout casser dans le bureau de mon ex et l'idée de partir en cure pendant trois mois pour oublier tout le monde. Pour le moment, aucune de ces deux solutions ne me taraude assez pour que je passe à l'acte. Je préfère me noyer dans le travail et passer ma frustration à la salle de boxe tous les soirs.




"Laissez-nous quelques mots sur Facebook, Google ou encore sur les fiches Amazon des livres des auteurs. Vous êtes nos meilleur.e.s ambassadrices et ambassadeurs pour faire connaitre et rayonner la littérature lesbienne, gaie, bi et trans. "