×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)
Ximedia Site

Ximédia

► Auteure : Mélina Dicci
► Résumé : Lana Griffin est une jeune archéologue empêtrée dans les dettes. Depuis la mort de son père, elle court après les reliques et autres objets oubliés pour le compte des musées du monde entier. Un jour, la richissime Lise Richmont l’engage pour marcher sur les traces d’un illustre chasseur de trésors, Abraham Irish ! Sa mission : retrouver la pierre d’immortalité de la princesse Ximédia dissimulée quelque part au sein d’une cité perdue. Appâtée par une récompense qui réglerait tous ses problèmes d’argent, elle devra néanmoins faire équipe avec sa pire ennemie, Éléonore Leenwood. Toutes deux héritières d’une rivalité qui dure depuis bien longtemps, elles n’ont pas une minute à perdre. C’est à prendre ou à laisser !
► Nombre de mots : 70434
► Genre : Aventure
► Public : Adulte
► Niveau d'érotisme : ★★☆☆☆
9,90 €
Description du produit

Ils ont pris le strict nécessaire pour ne pas s’encombrer, prenant tout de même soin de ne manquer de rien. Une expédition comme celle-ci se prépare en général des mois à l’avance et l’urgence de la situation les a forcés à se montrer prudents.

Dans le sac à dos de Lana, des couvertures de survie, de l’eau, de la nourriture lyophilisée, un couteau, de quoi faire du feu, des vêtements et toutes les notes de son père. Cliff porte une bonne partie du nécessaire de soin en cas de blessure. Quant à Nel et Ben, les deux chasseurs de trésor se sont équipés d’une tout autre manière. Si Nel a revêtu sa tenue d’aventurière dans laquelle Lana reconnaît la trouver sexy, elle n’a pas oublié son chapeau et de quoi se défendre. Dans sa botte droite, un large couteau, et, dans l’autre, un petit revolver. Contrairement à Lana, Nel ne s’est pas encombrée de sweat qu’elle juge inutile et qui l’empêche de bouger comme elle le veut. C’est donc dans cette chemise écrue et ce pantalon très serré marron qu’elle entame la mission.

Après avoir quitté Glasgow, ils ont emprunté un bateau à une des sociétés de la famille Leenwood et voguent depuis plus de deux heures, soleil couchant dans le dos, en direction des îles aux alentours de Lewis. Ce qu’on aperçoit au beau milieu de cet océan capricieux sont en réalité des récifs et quelques plages minuscules. C’est ici qu’ils doivent se rendre pour mettre la main sur le journal.

À la barre et avec la permission de Nel, Cliff chante à tue-tête. Le paysage est absolument époustouflant, surtout là où le ciel semble se mélanger à la mer. Voilà quarante minutes qu’ils n’ont croisé personne et le jour se couche doucement derrière un horizon rougeâtre.

Installée à l’arrière du bateau, profitant du calme, Lana a bien du mal à se concentrer sur ses notes tant la vue la captive. Étrangement, l’air marin lui fait du bien.

Le jeune Ben vient s’installer près d’elle et lui présente un livre qui traite des plantes médicinales.

— J’étudie les plantes, lui dit-il avec fierté espérant ainsi l’impressionner.

— C’est dingue tout ce qu’on peut trouver dans la nature qui pourrait nous sauver la vie.

Elle lui sourit. Ce jeune Leenwood semble être tombé bien loin de l’arbre de sa famille, à moins qu’il ne fasse cela que pour la séduire. Mais Lana en est certaine, Ben est profondément bon.

— Eh, fiston ! Laisse tomber, tu vas y perdre ta jolie chemise ! lui crie Cliff depuis le pont supérieur pour se moquer de lui.

Ben rougit. Il n’aime pas tellement cet homme rustre qui l’appelle fils et qui passe son temps à le mettre à terre.

L’arrivée de Nel redonne de la constance à Ben. Quand sa sœur est là, il se sent plus fort.

— Eh, Ben, t’as pas des devoirs ? demande la jeune femme en lui faisant un signe de tête.

— Non, pourquoi ?

Nel soulève le sourcil droit.

— Tu es sûr ?

Il comprend alors qu’il est de trop et s’éclipse à regret. Nel prend sa place près de Lana, aussitôt, la jeune femme se serre contre le bord du bateau. Nel ricane.

— Ça va ?

Lana fait oui de la tête. Elle n’a pas très envie de discuter avec elle. Pourtant, la jeune femme va l’y forcer.

— On fait quoi si on ne trouve pas le journal ?

— On passe au plan B…

Nel sourit.

— B comme boussole ?

— Oui. L’objet en question est en possession d’un riche homme d’affaires à Londres. Il doit la mettre à la vente pour un gala de charité dans deux jours. Mais j’aimerais mieux ne pas aller à Londres.

— C’est romantique, Londres, je t’emmènerai te balader sur la tamise, répond Nel pour la faire sourire.

Cependant, ça n’a pas l’effet escompté sur la jeune femme et Nel s’agace.

— Oh, c’est bon, Griffin ! Détends-toi un peu !

Lana lève les yeux au ciel. Mais quelle foutue idée elle a eue de s’embarquer dans cette aventure avec Nel Leenwood. Elles restent silencieuses un instant à observer l’horizon chacune de leur côté. Lorsque Nel pose de nouveau les yeux sur Lana, tout ce qu’elle y voit, c’est une jeune femme perdue dans ses pensées. D’ordinaire très sombres, ses yeux brillent avec les derniers rayons du soleil. Un spectacle que Nel trouve plutôt plaisant. Elle regarde ensuite ce qu’elle tient entre les mains. Les notes de son père. Nel se rappelle alors que toutes deux ont cette terrible chose en commun que d’être orphelines. Ce n’est pas un fardeau que l’on peut partager avec tout le monde. L’étrange compassion qu’elle ressent soudain pour son ennemie de toujours la trouble et elle préfère s’éclipser. Elle se lève et passe près de Lana en lui posant doucement la main sur l’épaule. Une façon pour elle de se montrer rassurante et ce malgré les différends qu’elles ont.

Lana a légèrement tourné la tête sur son passage au contact de sa main sur elle. Juste assez pour apercevoir sa silhouette s’éloigner et sentir qu’elle était désolée de se montrer aussi rustre avec elle. Une situation périlleuse qui n’est pas près de se terminer.