Skip to main content

Les conseils d'Alicia : Comment commencer son roman ?

| Alicia Alvarez | Les conseils d'écriture

Les conseils d 

C'est les questions que tous les auteurs se posent :

  • Comment écrire un best-seller ?
  • Comment commencer un livre ou un roman ?
  • Comment commencer à écrire ?

Vous êtes là, inspirés et prêts à tout pour commencer votre premier (ou nouveau) roman. Seulement, peu importe l'histoire que vous vous apprêtez à écrire, vous avez toujours du mal avec... le début.

Bah oui, vous avez tapé votre résumé et vos notes avec beaucoup d'entrain, vous savez même qui est le grand méchant ou la grande méchante de l'Histoire, vous avez planifié tous vos décès, vos actions, vos personnages, vos décors ou alors vous partez totalement au feeling. Mais, dans les deux cas, vous ne parvenez pas à écrire la première ligne de votre futur best-seller. Mais pourquoi ?

Sommaire

Ce premier chapitre consistera à répondre à la question qu'un auteur se pose souvent :

1. Comment commencer mon roman ?

Il y a plusieurs façons d'élaborer cela. D'abord, si vous êtes un lecteur ou une lectrice qui dévore des kg de livres par mois, je vous conseille de sélectionner une dizaine de livres de genres différents dans vos étagères, de lire ou relire les débuts, puis de les comparer en un petit bilan. Peut-être que par ce biais, vous parviendrez à dégoter LE commencement qui vous correspond. Par ailleurs, n'hésitez pas à rester concentrés sur ce genre de détails à chaque fois que vous lisez. Ne sait-on jamais qu'un concept vous plaise au point de vouloir créer quelque chose dans la même veine. Attention, je ne vous incite pas au plagiat ! Néanmoins, toutes les histoires que nous connaissons s'inspirent finalement toujours d'autres histoires. S'inspirer, c'est normal, plagier, ça ne l'est pas. Il faut donc observer et prendre du recul, afin de retranscrire ce que vous analysez sur vos propres écrits.

Si cette première technique ne vous enchante pas ou que cela ne fonctionne tout simplement pas, je vous propose quelques exemples de mon invention pour commencer votre roman. Imaginons que Dorothée est une Elfe qui est née dans un couple d'humains. Voilà, rien de bien extraordinaire. Cette jeune fille, non humaine du coup, le découvre et le cache à ses parents. L'intrigue repose sur le fait qu'un méchant vilain pas beau sans oreille (un cousin à Voldemort) désire la tuer sauf qu'on le croit mort depuis des années. Dorothée entre dans une école d'Elfes et fait sa vie en essayant de ne pas se faire tuer par le vilain pas beau. (Ici, vous avez un exemple d'inspiration qui fait fort plagiat parce qu'on sent à des km que cela fait référence à l'univers de J.K. Rowling mais je prends cela pour l'exemple). Du coup, pour débuter une telle histoire qui promet d'être un fameux best-seller, plusieurs choix s'offre à vous...

Voir aussi : Comment transformer une idée géniale en un livre captivant ? 

2. Vous pouvez y décrire un rêve

Exemple : Dorothée, la voilà qui rêve qu'elle a des oreilles pointues et qu'un méchant sans oreille veut lui voler pour être le plus puissant Elfe noir. Fin du prologue, elle se réveille et puis, le chapitre d'après amène le lecteur à connaître mieux votre personnage. Enfin, pour être dans un conseil plus général, commencer par un rêve est une façon un peu floue de faire entrer quelqu'un dans votre univers, sans qu'il ne puisse totalement se fier à ce qu'il lit puisque soit le rêve est prémonitoire, soit non, alors il y a peut-être des chances que cela lui donne envie de lire la suite.

 

3. Vous pouvez commencer par la fin

Dans le sens linéaire inversé, surtout si votre début est un peu long et descriptif, ajoutez un passage de fin bourré d'actions. En intercalant un commencement qui claque, vous donnez une idée au lecteur de ce qui l'attend. Vous lui passez le message du « Attends, t'as pas tout vu » et donc, même si le début lui paraît rébarbatif, il va peut-être s'accrocher pour découvrir pourquoi le méchant sans oreille tue l'ami de l'héroïne, par exemple. Il passera son temps à se demander pourquoi la fin se déroule ainsi, alors que le début donné contraste totalement avec le final.

 

4. Vous pouvez construire une banalité

Implantez votre décor, vos personnages secondaires (et approfondissez-les tout aussi bien, parce que vos personnages, eux, ne savent pas qu'ils sont secondaires, mais nous en reparlerons !), leurs relations, des petits bouts d'intrigue. Soit vous avancez progressivement ainsi vers l'élément perturbateur, soit il vient d'un coup se manifester et vous surprenez le lecteur, à vous de voir. Par exemple, Dorothée, par son rêve, se demande pourquoi elle rêve qu'elle est une Elfe, se pose plein de questions et puis elle reçoit une lettre de Lardpou, la fameuse école d'Elfes qui lui apprend sa véritable nature ; ici vous n'avez pas une certaine progression et vous entrez dans le vif du sujet mais une histoire cohérente qui amène doucement le lecteur/la lectrice et le personnage principal à comprendre est tout aussi bien.

Voir aussi : La règle des 5 "Pourquoi" pour écrire un roman génial ! 

 

5. Vous pouvez démarrer par votre scène préférée

Rien ne dit qu'elle sera le début de votre histoire, hein, mais elle peut désactiver le blocage qui vous empêche de poser vos premiers mots. C'est comme le titre, parfois cela vient en cours de route. Dorothée qui embrasse une autre Elfe, magnifique dans ses habits dorés, hum... Euh pardon.

Il existe sans doute d'autres techniques, comme une description de votre monde, une légende, ou que sais-je, mais je vous ai présenté ici les principales idées que j'avais à vous proposer. Dans tous les cas, ne laissez pas votre histoire isolée dans le fond d'une armoire ou des décombres de vos documents Word sous prétexte que vous ne savez pas la débuter ; l'écriture, c'est comme le métier de forgeron, vous connaissez la citation : c'est en forgeant que l'on devient forgeron. Plus vous réfléchirez à votre intrigue, écrirez (même des notes qui vous paraissent inutiles) sur votre écrit, plus vous imaginerez la vie de vos personnages, plus vite le début s'imposera à vous comme une évidence. De plus, si vraiment vous avez du mal, discutez-en avec un ami de confiance. Un regard extérieur vaut parfois mieux que votre regard à vous. Et puis, un vrai ami sera honnête avec vous et vous dira cash que votre Dorothée est un vulgaire plagiat de Harry Potter. Si c'est un vrai ami, il vous aidera à démarquer votre Histoire des autres, et même de celle de J.K. Rowling.

 

6. Comment écrire un best-seller ?

Plongeons maintenant dans un sujet qui vous captivera davantage : comment écrire un best-seller. Oui, vous avez bien entendu, un best-seller, ce rêve que tant d'écrivains poursuivent. Mais comment transformer cette aspiration en réalité ? Voici quelques conseils clés pour vous guider sur la voie du succès littéraire.

  1. Connaître son public cible : Comprendre qui lira votre livre est essentiel. Un best-seller touche un large public, mais il est également spécifique dans son approche. Que ce soit un roman pour jeunes adultes ou un thriller psychologique, connaître les attentes et les préférences de votre public cible est crucial.
  2. Un concept unique mais relatable : Les best-sellers ont souvent en commun une idée originale ou un angle unique. Toutefois, ils restent ancrés dans des émotions ou des situations auxquelles les lecteurs peuvent s'identifier. Pensez à des concepts qui intriguent, mais assurez-vous qu'ils restent accessibles.
  3. Des personnages mémorables : Vos personnages doivent vivre et respirer à travers les pages. Ils doivent être complexes, intéressants, et suffisamment développés pour que les lecteurs s'y attachent. Un protagoniste fort avec une évolution marquée est souvent au cœur d'un best-seller.
  4. Un rythme haletant : Un best-seller se caractérise par sa capacité à tenir les lecteurs en haleine. Cela ne signifie pas forcément une action constante, mais plutôt un rythme qui fait progresser l'histoire de manière captivante, avec des montées en tension et des moments de répit bien placés.
  5. Un thème universel : Les thèmes universels comme l'amour, la lutte contre le mal, la découverte de soi, sont souvent au cœur des best-sellers. Ils permettent une connexion profonde avec un large éventail de lecteurs.
  6. Un style et une voix uniques : Votre façon d'écrire est aussi importante que ce que vous écrivez. Trouvez votre voix unique et assurez-vous que votre style s'adapte au genre et à l'histoire que vous racontez.
  7. Un marketing efficace : Même le meilleur des livres a besoin d'être bien commercialisé. Comprendre les bases du marketing dans l'édition, construire une présence en ligne, et établir des relations avec vos lecteurs sont des étapes clés pour atteindre le statut de best-seller.
  8. Écoutez les retours, mais restez fidèle à votre vision : Soyez ouvert aux critiques constructives, mais ne perdez pas de vue votre vision originale. Un best-seller est souvent le résultat d'un équilibre entre écouter les autres et rester fidèle à sa propre histoire.

Comment écrire une dark romance
5 months ago
Your review
Bonjour, je souhaite savoir comment écrire une dark romance ? j'ai lu beaucoup de site sur le sujet mais rien qui parle de romans lesbiens. Merci d'avance pour votre réponse.
Show more
  • 33d717d8893669b6 Les conseils d'Alicia : Comment commencer son roman ?
    Kyrian Malone 4 months ago
    Bonjour Azizou. Il faudrait prévoir un article sur le thème de la dark romance pour bien développer la réponse et les nombreux points, mais de ce que j'ai lu, voici les majeurs à considérer, ainsi que les codes à respecter :
    1 - Atmosphère sombre : L'ambiance doit être tendue, mystérieuse, voire oppressante. Utilisez des descriptions qui évoquent l'obscurité, le danger, et l'incertitude.
    2 - Romance intense : La relation entre les personnages principaux doit être passionnée et souvent tumultueuse, marquée par un fort désir et des émotions intenses.
    3 - Conflits internes et externes : Les personnages doivent faire face à des conflits internes (comme des luttes morales ou émotionnelles) et externes (comme des dangers ou des adversaires).
    4 - Éléments de suspense ou du genre Thriller : Intégrez des éléments de suspense ou de thriller pour maintenir le lecteur en haleine. Les rebondissements sont essentiels.
    5 - Thèmes tabous ou sombres : Abordez des thèmes sombres ou tabous (exemple viol, inceste, etc..), mais faites-le avec sensibilité et en évitant la glorification de comportements nocifs.
    6 - Dynamique de pouvoir : Explorez les dynamiques de pouvoir complexes entre les personnages. Ces relations sont souvent marquées par un déséquilibre de pouvoir.
    7 - Consentement et limites : Même dans un cadre sombre, il est crucial de respecter les notions de consentement et de limites. Évitez de normaliser la violence ou l'abus.
    8 - Résolution et sroissance : La fin de l'histoire doit offrir une forme de résolution, montrant la croissance ou le changement des personnages à travers leurs épreuves.
    9 - Équilibre entre obscurité et lumière : Trouvez un équilibre entre les éléments sombres et des moments d'espoir pour éviter une atmosphère trop oppressive.
    Je pense que vous trouverez des articles très très complet sur le web
Merci pour ces conseils... J'ai une autre méthode assez efficace...
4 years ago
Your review
Merci pour ces conseils... J'ai une autre méthode assez efficace quand je débute un roman, c'est de le commencer dans le vif du sujet, dans l'action, un peu comme il se fait dans les films. Dans mes romans apocalyptique, je vais donc plonger mes personnages dans une scène où ils doivent agir, réfléchir, montrer une facette de leur personnalité (exemple : peur, courage, passage à l'acte ou retrait).
Les premières lignes et premiers paragraphes sont très importants, il faut donc éviter de rendre ce début de lecture soporifique en de longues descriptions interminables des lieux. Décrire dans l'action ou le dialogue permet de donner aussitôt un rythme au récit.
Show more


"Laissez-nous quelques mots sur Facebook, Google ou encore sur les fiches Amazon des livres des auteurs. Vous êtes nos meilleur.e.s ambassadrices et ambassadeurs pour faire connaitre et rayonner la littérature lesbienne, gaie, bi et trans. "