HIBERNATION de Karine Jetté

  • Messages : 5
  • Remerciements reçus 0

HIBERNATION de Karine Jetté a été créé par Karinejetteauteure



★ Quel est le résumé ?

Jade et Audrey ont trois enfants, Léa trois ans, Zoé et Liam, les jumeaux terribles qui ont presque un an. Lorsqu'un couple d'amies se marie, elles sautent sur l'occasion pour faire garder les enfants pour la première fois depuis trop longtemps. C’est la soirée idéale pour boire et danser, pour reconnecter, pour se reconquérir l'une et l'autre; un printemps amoureux dont elles ont vraiment besoin après une longue hibernation qui a mis leur couple en veilleuse. Bien qu'agréable, la soirée se termine plus tôt que prévu pour les deux mamans, qui réalisent qu'elles n'ont plus la même énergie qu'avant... ni la même passion. Si Jade ne semble pas trop bouleversée par leur coït interrompu, Audrey ne peut pas en dire autant. Préoccupée, elle se demande où et quand elles ont perdu cette étincelle qui gardait leur relation excitante. Naturellement têtue, elle se donne pour mission de rallumer la flamme dans leur couple, si Jade veut bien se prêter au jeu. Au fil des mois, les deux femmes apprennent (ou réapprennent) quelques leçons sur l'amour, le désir et la famille.

★ Quel est le genre ?

Hibernation est une romance érotique.

★ Où l'acheter:

En numérique: homoromance-editions.com/collection-sappho/hibernation.html
En version papier: www.amazon.fr/Hibernation-Roman-lesbien-...-ebook/dp/B07FPTNNW3

★ Quand cette histoire a-t-elle été écrite ?

Ce roman a été le premier que j'ai écrit, en 2016.

★ Quels sont les thèmes abordés ?

J'y aborde les thèmes de l'homoparentalité, du désir qui s'effrite avec le temps, de la reconquête, de la flamme d'un couple qui s'entretient avec des petites attentions...

★ D'où vous est venue l'idée ?

L'idée de ce roman a germé après ma propre expérience de l'homoparentalité et par des thèmes qui revenaient très souvent dans mon entourage de mères lesbiennes et même de parents en général. Ce roman me semblait avoir besoin d'être écrit pour combler un vide de la littérature LGBT.

★ Quelles sont vos sources de recherches (s'il y a lieu) ?

Aucune recherche n'a été nécessaire pour l'écriture de Hibernation, outre ma propre expérience et celle des gens que je connais, ainsi que quelques images de référence.

★ Dans quelles conditions l'avez-vous écrit ?

J'ai écrit ce roman alors que j'émergeais moi-même du brouillard de la maternité, que je retrouvais moi-même mes repères en tant que femme (et pas seulement mère). Avec l'écriture de ce roman, j'ai réalisé un rêve qui dormait au plus profond de moi, celui d'écrire un roman un jour. J'en ai retiré énormément de fierté et un regain de confiance en moi que le manque de sommeil avait amoindri avec le temps. Wink

★ Quel genre de musique avez-vous écouté pour l'écrire ?

En boucle, l'inspirante chanson "Surface of the sun" de Coordinated Chaos (version originale: John Murphy):


★ Une info spéciale ?

Les personnages de ce roman sont vaguement inspirés de Stef et Lena dans The Fosters. <3

★ Un extrait ?
"Je marche à pas feutrés sur le vieux plancher de boisfranc, abasourdie par le silence étrange de notre demeure. Sur l’horloge du couloir, je vois qu’il est déjà huit heures. Normalement, à cette heure-ci, il
y a déjà des cris ou des rires, parfois un mélange chaotique des deux, des bruits de jouets en plastique qui tombent, de petites cuillères qui cognent au fond d’un bol. Ce matin, j’entends les oiseaux qui chantent par la fenêtre de la cuisine laissée entrouverte, le vrombissement subtil de voitures tout autour. Des sons doux et inhabituels qui ne font qu’accentuer la sensation de vide causée par l’absence des enfants.

Je prépare machinalement une carafe de café. En attendant qu’il s’infuse, je pousse la porte de la cuisine pour sortir sur le balcon arrière. Appuyée sur la rambarde, je prends une grande bouffée d’air frais et de soleil, gonflant mes poumons à pleine capacité pour tenter de me donner un peu de contenance.

Il n’y a pas à dire, je suis vraiment déçue de la tournure de ma soirée d’hier. Pourtant, j’ai eu vraiment beaucoup de plaisir au mariage de nos amies. J’ai aimé voir Jade rire, parler, danser. J’ai aimé l’embrasser, la toucher, l’étreindre. Mais je ne peux chasser cette sensation de déception qui me serre le cœur. J’aurais voulu beaucoup plus. J’aurais voulu fusionner avec elle comme jamais auparavant. J’aurais voulu qu’hier soit la
première soirée d’une nouvelle étape de notre vie, où notre couple revient encore plus fort après une période de dormance, comme un printemps amoureux intensément vivant après un hiver rigoureux passé à hiberner. Je n’avais pas vraiment pris conscience avant aujourd’hui des attentes monumentales que j’avais placées sur cette sortie en tête-à-tête. Difficile d’être satisfaite quand on met la barre aussi haute...

Un sentiment de désespoir commence tranquillement à s'emparer de moi. Est-il trop tard pour rallumer la flamme ou reste-il une petite étincelle quelque part?"
il y a 4 ans 3 semaines #115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

CGV   |   SOUMETTRE UN MANUSCRIT | © 2015 - 2023 Homoromance Éditions

Maison d'édition de livres et romans lesbiens affiliée au LESBIA MAGAZINE