×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Romance lesbienne et gay : les bienfaits de la concurrence

romance-lesbienne-gay.jpg
La concurrence dans la romance lesbienne et gay est-elle un frein ou est-elle bénéfique à la créativité ?

Au détour d'une conversation sur la complexité de la visibilité en tant qu'auteur, la question de la concurrence est souvent abordée ces dernières années, mais de façon plutôt péjorative. En bref, les auteur.e.s déplorent que la romance lesbienne et gay est aujourd'hui sur-représentée. Ont-ils raison ? Y'a-t-il des conséquences négatives à cette sur-représentation ?
Et si on essayait de voir le bon côté des choses ?

Sans évoquer l'aspect qualitatif, il s'agit bien de parler quantité ! Les auteur.e.s de romance lesbienne et gay partageaient donc leur mécontentement de voir dans leur niche, de plus en plus de livres sur le marché, en auto-édition ou en maisons d'édition. La concurrence était ici dénoncée comme un frein évident à leurs ventes telles qu'ils en avaient l'habitude il y a plusieurs années.

Je me suis moi-même longuement interrogé sur les conséquences de cette explosion d'offres dans la romance lesbienne et gay, et j'en suis venue à plusieurs conclusions que je vais vous expliquer.

Explosion de l'offre en romance lesbienne et gay : colère ou gratitude ?

Je vous dirai que la colère est le chemin facile. La colère évite la remise en question, les efforts de compréhension, d'observation et d'analyse. Elle rejette sur les autres des fautes qu'on ne veut pas assumer. Parce que dans la réalité, avec du recul, un peu de bon sens et d'observation, on prend conscience que la quantité d'offres peut nous nuire si ce que nous proposons est de mauvaise qualité ! (Et ce n'est pas pour rien que les maisons décident parfois de serrer leur méthode de sélection, de rompre des contrats ou suppriment des manuscrits de leur catalogue : pour épurer le moyen et conserver l'excellence)

Cette colère devrait, de fait, être dirigée vers nous-même si nous vendons moins, voire plus du tout. Car cette explosion de l'offre dans la niche romance lesbienne et gay est une bénédiction à la fois pour les lecteurs, mais aussi pour la visibilité de la cause LGBT. Inutile de rappeler que l'homosexualité est encore punie de mort dans plusieurs pays et que ces livres, nos livres, sont une vitrine à la tolérance, à l'amour et l'acceptation.

Je n'ai jamais autant vendu depuis l'explosion du marché de la romance lesbienne ces deux dernières années. Ca m'a pris un peu de temps, mais j'ai enfin compris la raison de cette augmentation : les concurrents font la même pub que tout le monde, ils vont chercher des lecteurs et ces lecteurs se retrouvent sur les mêmes réseaux où se vendent mes livres ! Il en va de même pour tous les auteurs, auto-édités ou en maison d'édition ! Grâce à la concurrence, la niche s'agrandit et les lecteurs qui lisent de tout, finissent par croiser le chemin de mes romans. CQFD !

Quantité versus qualité en romance lesbienne et gay

En quinze ans d'édition dans ce milieu, j'ai croisé deux types d'artistes :

  • ceux qui s'effacent devant l'effort,
  • ceux qui ont l'esprit combatif, redoublent de réflexions, d'efforts, de créativité pour être au niveau, voire au top niveau.

Si les premiers disparaissent très vite du décors commercial (parfois par manque de temps, de passion, de talent ou de savoir-faire... qu'importe), les seconds perdurent dans le temps en prenant une place légitime sur le marché.
Pourquoi ? Parce qu'ils travaillent pour rester - ou essayer de rester - au même niveau que les autres.

Les concurrents peuvent devenir des modèles de deux façons :

  • soit des exemples à suivre,
  • soit des exemples à ne pas suivre.

Dans les deux cas, ils inspirent... Que ce soit dans le négatif ou le positif ! Et c'est là tout le positif à retenir !

Surtout, pour un.e auteur.e ou une entreprise qui aime le challenge, les concurrents sont le plus précieux des leitmotivs...

Ils nous forcent à :

  • nous dépasser,
  • nous améliorer,
  • nous corriger,
  • réfléchir,
  • sortir de notre zone de confort,
  • nous remettre en question,
  • pointer le bon et le mauvais,
  • nous adapter
  • et par conséquent : devenir meilleur.

La non-concurrence est un handicap dont peu de gens ont conscience.

  • Sans concurrence dans la romance lesbienne et gay, comment revoir la qualité de notre travail, de nos écrits, de notre talent ?
  • Sans concurrence, comment se pousser à revoir notre façon de travailler, d'écrire, de tendre vers des améliorations indispensables de nos créations pour proposer des livres de meilleure qualité ?

Dans la littérature, je suis de près plusieurs auteures de ma niche dont je considère la plume exceptionnelle. A travers leurs mots, leurs styles d'écriture, la puissance de leurs plumes, ces auteur.e.s sont un modèle, un idéal littéraire que j'aimerai atteindre ! Je les lis, j'analyse leur tournure de phrase, leurs champs lexicaux, et je m'équipe d'outils qui me permettent d'écrire, ou plutôt d'essayer d'écrire, aussi bien qu'eux !

Dans l'édition, je suis d'encore plus près les publications de plusieurs Maisons dont les couvertures sont (à mes yeux) de véritables œuvres d'art avec un travail de graphisme si incroyable que je me suis enfin décidée à m'offrir des cours  sur plusieurs logiciels pour tenter de les égaler - j'en suis encore loin mais je m'améliore... Sans oublier d'observer les ME dont les forces sont l'organisation, la constance, la stratégie et qui sont devenues des référence dans le milieu.

Ces personnes morales ou physiques sont inspirantes, chacune à leur façon, dans le positif comme dans le négatif, car leurs talents multiples inspirent, poussent à mieux écrire, à mieux composer ses graphismes, à mieux s'organiser dans le travail à accomplir au-delà du plaisir de l'écriture, et elles incitent surtout à redoubler de réflexions pour innover, se renouveler, s'adapter aux lecteurs toujours plus exigeants.

Conclusion

Ne voyez pas la concurrence comme un frein, mais comme un moteur puissant, une façon de se réunir autour d'un projet commun, celui de la visibilité des oeuvres LGBT. La visibilité de chacun ne tient qu'au travail, à la réflexion, à une bonne connaissance du marché et à un brin de stratégie - qui, bien sûr, ne consiste pas à copier ou voler des concepts des copines ;)

C'est grâce aux entités concurrentes que chaque auteur (ou chaque éditeur, petits et grands) peut tendre peu à peu vers l'excellence, pour le plus grand plaisir des lecteurs !

C'était donc un article pour remercier les protagonistes de la romance LGBT qui contribuent à notre visibilité, nous donnent parfois du fil à retordre, et participent à faire de ceux qui s'en inspirent, de meilleurs auteur.e.s ou éditeur.e.s.

 

Si vous avez envie de rencontrer des auteurs de romance lesbienne et gay, rendez-vous dans notre café littéraire : Le Café de l'Homoromance.

Avis aux autrices de romance lesbienne au Québec


Kyrianmalone Avatar

Auteure : Kyrian Malone

 

 

DISTRIBUTION

  • Amazon
  • Kobobook
  • Fnac
  • Google Book
  • Apple Store
  • Leclerc
  • Leslibraires.fr
  • Cultura
  • Bookeenstore
  • Decitre
  • La galerne

FICHES SUR BABELIO

 

NOUS SUIVRE

NOS GROUPES FACEBOOK LESBIENS & GAYS

 

 

A PROPOS

Qui sommes-nous ?
Notre blog
Soumettre un manuscrit

Nos publications font l'oeuvre d'un dépôt auprès de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec