Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

7 astuces pour écrire des scènes érotiques

 

Écrire une scène érotique dans son roman peut être très intimidant. On peut se sentir maladroit, timide, avoir peur d'en dire trop ou pas assez... Voici donc 7 astuces pour vous aider à écrire des scènes érotiques excitantes qui propulseront vos lecteurs jusqu’au septième ciel...

 

1. N'oubliez pas que ce n'est pas un passage obligé.

Demandez-vous premièrement si la scène érotique a sa place dans votre roman. Si vous écrivez un roman jeunesse, une comédie ou une histoire d’horreur, peut-être que la scène érotique aurait avantage à être omise ou simplement suggérée. Ou peut-être que vous avez très envie d'écrire cette scène coûte que coûte. C'est une question très personnelle et vous seul pouvez décider si cette scène est importante dans le roman.

 

 

2. Inspirez-vous des maîtres du genre.

Avant de me lancer dans l'écriture de Yoga Chaud, j'ai épluché de façon assez approfondie plusieurs grands succès du genre (La trilogie des 50 nuances de Grey de E.L. James, la série Crossfire de Sylvia Day…). J'ai porté attention à ce que j'aimais dans ces romans. J'ai analysé la construction des phrases et j'en ai même recopié beaucoup dans un fichier à part pour bien m'imprégner des figures de style qui étaient appropriées pour le genre. Attention de ne pas plagier, évidemment! Mais la lecture est la meilleure façon d'élargir votre vocabulaire spécifique pour n’importe quel genre... et l'érotisme ne fait pas exception à la règle.

 

3. Pensez aux cinq sens dans vos descriptions.

Souvent, en décrivant une scène, on se concentre uniquement sur ce qui est visible, comme si on visionnait un film sur un écran... Cela peut faire paraître la scène de sexe un peu artificielle et « mécanique », ce qui risque de créer un sentiment de malaise. Pour bien immerger le lecteur, il faut qu'il puisse se mettre dans la peau du personnage, surtout pas dans celle du narrateur. Au lieu de décrire simplement les actions, décrivez plutôt la façon dont le personnage s'est senti en réponse à l'action. Par exemple, au lieu de dire « Elle touche ma poitrine avec ses doigts experts », vous pouvez écrire: « Une chaleur exquise se répand dans tout mon corps lorsque ses doigts s'immiscent sous la dentelle de mon soutien-gorge pour frôler mes seins ». Pensez aux sons, aux odeurs, au toucher, au goût… Pensez aux détails, aux contrastes chaud/froid, doux/dur, lentement/brusquement. Variez les rythmes, variez les plaisirs. ;-)

4. Les préliminaires !

D'accord, peut-être que votre personnage n'a pas besoin de préliminaires pour une raison x… mais vos lecteurs, eux, en ont besoin! ;-) Amenez les scènes érotiques tout en subtilité, préparez l'ambiance, dites-leur des choses séduisantes au creux de l'oreille pour les préparer à ce qui s'en vient… Bref, faites les languir un peu avant de vous lancer.

5. Travaillez le vocabulaire spécifique de ces scènes.

À mon humble avis, il n'y a rien de plus désagréable à lire qu'une scène qui utilise à répétition le mot « vagin ». Non pas que ce mot doive être évité à tout prix (quoi que je préfère personnellement utiliser d’autres formulations), mais comme toute répétition, celle-ci est à éviter dans votre roman. Le vocabulaire utilisé variera selon les auteurs, mais une bonne recherche préalable est souhaitable afin de mieux vous outiller et décider quels mots vous êtes à l'aise d'employer.

 

6. D’un autre côté, n’allez pas non plus trop loin dans les métaphores…

Personne n’a envie de lire que votre personnage a inséré un doigt dans le “couloir de l'amour” de sa partenaire. Soyez poétiques, mais n’ayez pas peur des mots non plus. Il faut trouver le juste milieu.

 

7. Amusez-vous!

Prenez un verre de vin, détendez-vous, mettez de la musique qui déborde de sensualité… et tâchez d'oublier pendant un moment que quelqu'un va lire ce que vous êtes en train d'écrire. ;-) Écrivez d'abord pour vous. Ne vous censurez pas! Imprégnez-vous du moment et transcrivez les émotions et sensations telles qu’elles vous viennent sur le coup de l'inspiration… vous aurez l'occasion d'y revenir plus tard, mais le premier jet devrait être écrit en bloc, lorsque vous êtes totalement plongé dans la peau de votre personnage. On veut lire des moments forts, sans demi-mesure, de l'inspiration brute… et je suis certaine que vous en êtes capable. Même les plus timides d'entre nous ont des pensées secrètes...

 

Par Karine Jetté

 

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet
Related Articles

Commandez-le dès aujourd'hui !

Abonnez-vous à notre infolettre

NOUS SUIVRE

    

Nous écrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nous suivre sur Tumblr

Nous suivre sur Instagram

 

 

 

A PROPOS

Qui sommes-nous ?
Notre blog

Nos publications font l'oeuvre d'un dépôt auprès de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec