fbpx
Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

The Sad eyed Lady : Elle, aux yeux tristes

► Auteure : Martha SIMONET SETON
► Résumé : Sally rencontre Kate, un petit matin londonien. Entre ces deux filles perdues, pas de séduction, pas de promesses, mais une attirance mutuelle et fulgurante. Comment réussiront-elles à gérer cette relation, cet amour fou qui naît entre elles mais dont ni l’une ni l’autre ne veut réellement ?
Jusqu’où leur refus les mènera-t-il ?
► Nombre de mots : 39342
► Genre : Romance
► Public : Adulte
► Niveau d'érotisme : ★★☆☆☆
5,90 €

Commentaires (2)

This comment was minimized by the moderator on the site

Alooors ma première homoromance.

Ce roman est touchant et léger des sujets aussi bien simple que très fort y sont évoqués et je trouve ça vraiment intéressant et agréable.
Les personnages que nous y retrouvons sont chacune surprenante et chacune attachante à leur manière. Je n’ai que peu de reproche à faire à ce roman : le surplus de détails, les phrases anglaises qui coupent l’histoire lorsque que quelqu’un comme moi ne comprends pas l’anglais (mais ne vous en faites pas il y a un lexique) et le découpage des chapitres passe et présent qui m’a perdue par moments.

Je pense que cela m’a posé problème, car je n’ai pas l’habitude de ce genre de lecture et qu’au fil du temps, je m’y sentirais bien. L’histoire reste formidablement jolie et touchante, je la conseille. J’ai aimé la plume de l’autrice et ai trouvais qu’elle nous emmener dans son univers de manière extrêmement douce ce qui est un gros point positif.
Merci de votre confiance !

This comment was minimized by the moderator on the site

Pffiou …. Que les émotions et sentiments sont bien décrits ! Presque trop d’ailleurs !!
Sally, franco-anglaise, femme à femmes, devient celle d'une seule. Mais les histoires d'amour finissent parfois mal et le malheur, la souffrance sont autant de traumatismes. Pas facile de se sortir de cette spirale. De cette horreur.
Ptn cette douleur de l’absence m'a consumée. Ce désespoir m’a habitée, comme en perdition, jusqu’à l’étouffement.
Et je suis revenue à la vie, peu à peu, petit à petit, et ma gorge s'est progressivement desserrée. Et la respiration permet l’espérance. Ou l’inverse ? Retrouver enfin le plaisir, la légèreté "d'avant", et pouvoir s'ouvrir. De nouveau. Oui, la vie vaut la peine d’être vécue !
Le cheminement intérieur de cette taiseuse est tout simplement bouleversant.
Je ne peux pas décrire à quel point les mots de l'auteure sont touchants, prenants, terrassants, … éblouissants. Quelle puissance dans ces phrases, balancées à la figure !
La plume est fluide, douce et amer, le vocabulaire riche, fort, éclatant. Sublime.
Et les trois héroïnes, décomplexées et libertines, en deviennent attachantes. Leur passion m’a embarquée !
Merci, merci pour ce texte magnifique et poignant !
Et merci aussi pour ces morceaux de rock ?
#JeLisJeCommente !

.