fbpx
Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)
Comingout Site2

Coming Out

► Auteurs : Mehdi Brachet, Sophie
► Résumé : Je m’appelle Raphaël, j’ai 28 ans. Je suis homosexuel et porteur du VIH. Aux yeux de beaucoup je suis une tare, un être contre-nature et malsain. Comment puis-je survivre dans cette société qui me rejette ? Peut-être en vous offrant quelques mots sur du papier. Ce livre est mon cri du cœur, ma thérapie, ma lutte contre la violence et les préjugés. L’amour, quelle que soit son orientation sexuelle, est toujours beau et pur. Cette histoire en témoigne. Les phrases que vous lirez ne sont juste que le reflet de mon âme, mes espoirs, ma souffrance, mon insurrection contre un monde qui s’est insurgé contre moi.
► Nombre de mots : 53 157
► Tome 1 sur 2
► Genre : Romance
► Public : Jeune adulte, adulte
► Niveau d'érotisme : ★★☆☆☆
Date de disponibilité du produit: 21/12/20
Description du produit

Il me caresse la joue, délicatement, du dos de la main. Son regard plonge dans le mien. La passion me fait frissonner. Je lis dans ses yeux cet éclat que provoque l’envie charnelle, où l’autre vous désire physiquement et qu’il ne peut le cacher. Ce moment où le physique vous trahit, révélant ses pensées profondes, son intimité.

Sa main se pose sur ma nuque. Il approche son visage du mien. Je sens son haleine. Elle a l’odeur de la cigarette que nous avons fumée ensemble. Ma respiration s’accélère. J’ai des picotements dans le bas-ventre. Il hésite puis me prend délicatement les lèvres entre les siennes. J’entrouvre la bouche. Mes yeux se ferment. Son parfum m’enivre. J’ai posé ma main sur sa hanche. Je rapproche mon corps du sien. Je me colle, je ne veux faire qu’un avec lui. Sa langue cherche la mienne. Je sens l’excitation qui monte.

Brusquement, il se décroche de moi, apeuré par cette pulsion qui l’a jeté dans mes bras.

— Je suis désolé, vraiment, je ne voulais pas.

J’ai la sensation que ces mots s’adressent plus à lui qu’à moi. Je suis mal à l’aise, honteux qu’il ait pu remarquer mon excitation, cette excitation masculine qu’on ne peut dissimuler, que l’on sent enfler doucement sous les doigts. Mille choses se bousculent dans ma tête. Il est gêné comme s’il venait de se rendre compte qu’il avait commis un péché, assouvi un vice dont il n’est pas fier. C’est trop pour moi. Je me sens humilié. Je pars presque en courant, sans me retourner.

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
.