Skip to main content

Terraën EGAT - Roman de science-fiction lesbienne

| Chantal Trembley | Livres lesbiens

egat_500x756 Terraën EGAT - Roman de science-fiction lesbienne Résumé : Jay Delaney a six ans. Il est temps pour elle d’intégrer la prestigieuse École Galactique des Armées de Terraë. Son rêve, avoir autant d’étoiles que son héros favori : Mojo ! Elle quitte le foyer qui l’a vue grandir pour intégrer les rangs de cette immense famille qu’est l’armée. Jay fera la rencontre de la petite Dikon, Montana. Une amitié indéfectible va se tisser entre elles dès le premier jour et durant leurs années de formation. Découvrez les premiers pas de vos héroïnes préférées de la trilogie Terraëen.

Lien ebook

Lien papier

EXTRAIT

Nous dépassons le major Reed qui nous compte en appuyant sur un appareil. Il émet un clic. Je crois qu’il a fait une erreur sur mon passage, parce qu’il a pressé deux fois.
— Toi, me dit-il. Quel est ton nom ?
— Jay Delaney, Major.
— Très bien, Delaney. Tu conduis ta plus jeune camarade avec toi. Tu en es responsable jusqu’à mon retour.
— Oui, monsieur.
Curieuse, je tourne la tête au départ du major. Un sourire grandit sur mon visage. Je le cache de mon mieux. Madame Heas dit qu’il faut savoir masquer ses émotions. Je n’y arrive pas bien, mais c’est à moi qu’on a confié une mission ! En plus, je voulais parler à cette fille depuis que je l’ai croisée tout à l’heure. Avec ses grands yeux bleus, elle vient se placer derrière moi en faisant un pas. Vu la distance qui nous sépare, j’en aurai fait deux. Est-ce que ça l’amuse ou est-ce qu’elle essaie de ne pas se fatiguer ? Elle ne dit rien et m’observe étrangement. Je n’ai pas le droit de sourire, mais je ne peux pas m’en empêcher. Je l’ai vue à la descente du bus. Le major nous tourne le dos. Il abaisse les épaules et trouve quelqu’un de son âge plus loin dans le couloir.
J’en profite pour demander à la petite fille :
— Comment tu t’appelles ?
Elle ne me répond pas. C’est gênant, et un peu bizarre. J’imagine qu’elle est inquiète, même si elle n’en a pas
vraiment l’air. Son visage ne montre aucune émotion. Ses cheveux sont très noirs, et elle a des yeux comme je n’en ai jamais vu. Ils sont beaux, ils brillent comme des bijoux. Je décide de lui tendre la main pour être sûre qu’elle me suive.
— Tu as quel âge ?
Je suis bien la ligne blanche en attendant une réponse. Comme elle ne dit rien, je me demande si elle me comprend. Peut-être qu’elle ne sait pas parler. En tout cas, nous arrivons devant le dortoir.




"Laissez-nous quelques mots sur Facebook, Google ou encore sur les fiches Amazon des livres des auteurs. Vous êtes nos meilleur.e.s ambassadrices et ambassadeurs pour faire connaitre et rayonner la littérature lesbienne, gaie, bi et trans. "

cronjob