Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Nos 20 questions à Laurence Cara-Eletto

 

Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ? 

L'inspiration de cette nouvelle a été motivée par un besoin de rêver, de laisser libre cours à la concrétisation d'une belle histoire d'amour entre deux femmes.

 Quels ont été vos processus d’écriture, de l’idée à la rédaction jusqu'à la finalisation ? Combien de temps cela vous a-t-il pris ? :

Portée par des utopies,  en 1999 l'envie d'écrire cette nouvelle s'est matérialisée en quelques mois (deux à trois mois),  puis rangée dans un placard pendant plus d'une dizaine d'années après une réponse négative d'une maison d'Editions française à qui je l'avais envoyée. Ce n'est qu''en 2015 que j'ai décidé de la relire et d'apporter quelques corrections avant de l'envoyer en commission de lecture à vos Editions Homoromance.

Quelle(s) difficulté(s) avez-vous rencontré pendant l’écriture de ce livre ? Comment les avez-vous surmontées ?

Pas de difficultés particulières pendant l'écriture de cette nouvelle, seul un moyen d'expression différent que celui de la poésie, un investissement personnel moins profond et surtout moins triste !!!

 Avez-vous eu envie de toucher un lectorat particulier ? Des jeunes femmes, des hommes ?

De part son orientation, il est évident que le lectorat touché est celui des lesbiennes...

Avez-vous toujours eu envie d’être écrivain ?

Cette envie d'écrire a été plus honnêtement un besoin d'expression... je réponderais donc simplement envie de m'exprimer et de partager.

 Quand écrivez-vous ? Avez-vous un rituel d’écriture, des horaires ?

Comme dit précédemment, en dehors des obligations de la vie (travail, etc.) cela vient suivant l'envie du moment, portée par les émotions principalement.

Que représente l’écriture pour vous ?

L'écriture est pour moi eu un moyen d'expression réfléchi en 'jouant' avec justesse avec des mots. Cela peut paraître contradictoire de jouer avec les mots de façon réfléchie, mais c'est ainsi que je le vois, le ressens émotionnellement. L'écriture est donc à mes yeux un art comme le dessin, la musique, etc. que je ne pourrais peut-être pas utiliser sans un minimum d'implication personnelle afin de faire passer des émotions, des messages, des ressentis...

 Aimez-vous lire ? On dit souvent qu’il faut beaucoup lire pour écrire, qu’en pensez-vous ?

J'aime lire aujourd'hui pour apprendre ou m'évader. Ai beaucoup rêvé de par les livres dans l'enfance et l'adolescence, puis ai aimé lire pour apprendre et  comprendre. 'beaucoup lire pour écrire' : à chacun son chemin.

 Avez-vous des projets d’écriture ? Pouvez-vous nous en parler ?

Comme c'est un besoin, l'écriture ne me quitte jamais !!! Cependant avec l'âge, je suis moins prolifique qu'avant ! J'écris toujours des poèmes au gré de mes émoitons et des événements.

 Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à nos lecteurs rêvant de devenir écrivain ?

Cela semblerait bien prétentieux de ma part de donner un conseil : juste suivez votre instinct.

Que diriez-vous à vos lecteurs et peut être futurs lecteurs ?

L'espoir fait vivre !

 

Essayons de mieux vous connaître en piochant dans le questionnaire de Proust :

Quelle est la qualité que vous préférez chez une femme ?

Une ?!?! C'est un tout... elle donc !!!

 Et chez un homme ?

C'est un tout également, mais je dirais sa féminité !!!

 Votre principal défaut ?

Il y en a tant !!! Etre idéaliste dans mon coeur et réaliste dans la vie quotidienne ?!

 Votre rêve de bonheur ?

Que chaque être vivant (de toutes espèces confondues) soit considéré égalitairement avec respect.

 Vos héros dans la vie réélle ?

Pour n'en citer que trois, des êtres qui aident ou ont aidé le monde de façon éthique (Soeur Emmanuelle,  Dian Fossey, Martin Luther King).

 Qu’aimez-vous lire ?

J'aime lire des livres pour apprendre, comprendre ou rêver.

 Un auteur fétiche ?

Charles Beaudelaire.

 Un livre de chevet ?

Actuellement, 'Réflexologie pour les Chats' de Jackie Segers...

 Connaissez-vous le Canada ?

Je ne connais le Canada que de nom (en plus suis très nulle en géographie), mais cela ne me déplairait pas d'aller y vivre.

 

 

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet