Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Quatre filles et un toit

Auteure : Julie Lezzie
Résumé : Alex, l’écolo et Maëlle, la romantique, forment un couple fusionnel que l’acquisition d’une vieille ferme à retaper avec leurs copropriétaires et amies Fred, la butch mécano et Estelle la citadine aux talons hauts, va beaucoup ébranler. Heureusement, pour déménager et les soutenir, elles peuvent compter sur la bande : Fab et Léa, le couple de nymphos toujours à la recherche de chair fraîche, Nat et Gaïa, qui ne jure que par la macrobiotique et le commerce équitable, Céline et sa compagne en âge d’être sa mère et Sophie, la baroudeuse, avec sa copine inénarrable des pays de l’Est. Ensemble, elles transforment le quotidien en fête et dépeignent un bel éventail de personnages lesbiens haut en couleurs.
Quatre filles et un toit est le premier tome de la trilogie.
8,90 €
Description du produit

EXTRAIT :

Lorsque le jour du déménagement arriva, pour certaines, ce fut le chaos dès le réveil.

— Où est-ce que tu as mis mes produits de beauté ?

Estelle, en robe de chambre, affichait un air perplexe devant la glace – seul élément restant dans la salle de bain. Fred posa la table de nuit dans le couloir, et replia les manches de son t-shirt « Proud to be butch », dévoilant ses biceps saillants.

— Dans un des cartons entreposés dans la cour.

— Tu plaisantes ? Je suis en chaussons : tu veux bien descendre et me le ramener ? Il me faut mon maquillage.

— On va déménager, t’as pas besoin de maquillage !

T’es pas sérieuse, là ! Tu sais que je ne sors pas sans.

— Il ne s’agit pas de sortir, mais de trimballer des cartons d’un endroit à un autre !

— Mais on va voir du monde !

— Qu’est-ce que tu me chantes, y aura que les filles.

— Précisément !

— Elles te connaissent depuis des années : tu ne crois pas que tu peux te montrer sans maquillage pour une fois ?

— Bon… Alors, dans ce cas, prête-moi aussi un jean troué, une de tes chemises de bûcheron aux manches coupées et une paire de ces charmants godillots…

Estelle montra d’un mouvement de tête les chaussures de randonnée que Fred avait aux pieds, aux lacets effilochés traînant parterre.

Fred, l’air horrifiée, imagina l’espace d’un instant sa petite femme déguisée en butch.

— Pas question ! Je vais aller faire des fouilles ! Bouge pas !"

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet