Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Les chroniques de Wôrjan - tome 2

Après plusieurs années d’errance et de pénitence durant lesquels Maelya est devenue une légende, porte-parole du bien et de la déesse Walhéa, conciliatrice des peuples sous le titre de Grande Prêtresse, à l’origine des tours d’apprentissage des mages blancs qui fleurissent au sein de chaque domaine, la guerrière et magicienne dont s’enorgueilli Wôrjan, reviens pour empêcher une guerre qui couve aux frontières des royaumes unifiés.
Dans les ruines d’anciennes civilisations, elle trouvera une alliée inattendue et féroce avant de connaître de nouveau les joies et les affres de l’amour, alors même que la guerre menace de détruire le monde qu’elle connait.
Sa soif du bien l’emmènera loin au cœur de Wôrjan où peut-être, elle finira par trouver la paix du cœur et un avenir qu’elle ne soupçonnait pas.
Prix ​​de vente9,90 €
Description du produit
  • Broché: 312 pages
  • Édition : Seconde - 3 octobre 2017
  • Collection : Sappho
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1977936180
  • ISBN-13: 978-1977936189

EXTRAIT

Lançant sur la porte un sort, Maelya déclencha un mécanisme ancien et la roche sembla se déliter, faisant apparaître une ouverture suffisante pour laisser passer un géant. Elle pénétra dans la salle. Son esprit bourdonna de nouveau. Elle frissonna. Cela ressemblait à un appel. Un appel à l’aide. Comme saisie par une urgence, elle se dirigea instinctivement vers un étroit goulot dans lequel elle se glissa difficilement. Le goulot donnait sur une grotte aux dimensions impressionnantes.

Au centre de la grotte, une immense sculpture de marbre représentait le plus gros dragon qu’elle n’ait jamais vu. Elle s’avança jusqu’à le toucher, et mue par son instinct, elle posa la main sur la statue. Aussitôt, son esprit se trouva pris dans un tourbillon d’images diverses. Trop d’images. Elle se sentit défaillir. Elle retira sa main, éloignant cet afflux d’informations, et s’assit sur le sol caillouteux, jonché de débris de roche. Puis, se concentrant jusqu’à entrer en état second, mobilisant l’ensemble de ses capacités magiques et sensorielles, elle tendit de nouveau la main vers le marbre. Sa peau l’effleura à peine, pourtant les images l’assaillirent encore avec une violence qu’elle réussit cette fois à canaliser.

Les images représentaient un dragon. Une femelle plus exactement. Elle la vit pondre des centaines d’œufs, alors que toute une armée de nains prenait soin d’elle et de ses rejetons. Puis, elle vit le cataclysme qu’avait causé l’arrivée du mage noir, Khörd, et de sa création, Kendarülh. Elle assista à la destruction de la cité, à la mort de milliers de dragons et à celle du peuple nain. Elle fut témoin du vol des œufs, rendus pourtant stériles par les derniers survivants qui les gardaient, avant que le démon ne les tuât. Ensuite, vint la fuite de la seule femelle dragon encore vivante, jusqu’à ce recoin de la cité, et sa transformation en statue par le dernier mage nain.

La main de Maelya retomba le long de son corps et elle sortit de sa semi-léthargie. Une grande tristesse l’avait envahie mais elle ne pouvait rien faire. Elle se rappela Wârlen et grimaça en se levant pour s’éloigner de la statue. L’appel reprit. Un esprit, cette fois bien plus proche qu’auparavant, toucha le sien en douceur.

— Aide-moi ! fit la voix dans sa tête.

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Connexion au site