fbpx
Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Un cœur à gagner

► Auteure : Églantine Bau
► Résumé : Gabrielle Pollock, productrice reconnue dans le milieu de la publicité et du cinéma, semble réussir tout ce qu’elle touche… en apparence. Sous une carapace froide, distante et directive, se cache peut-être une femme qui ne demande qu’à vivre une aventure passionnelle. C’est ce que se dit Catherine Leclerc, cette réalisatrice primée et Don Juan redoutable qui est embauchée sur le même projet de tournage, pour une campagne publicitaire sur le Québec. Suivez les péripéties d’une petite équipe au travers des divers paysages emblématiques du Québec, péripéties qui mèneront nos protagonistes bien au-delà des destinations promises par le tournage.
► Nombre de mots : 46300
► Genre : Romance, Feel Good
► Public : Adulte
► Niveau d'érotisme : ★★★☆☆
Date de disponibilité du produit: 2/07/21
Description du produit

Elle regarda quelques noms sous la section Réalisateurs, en nota sur un bloc-notes. Ses yeux tombèrent sur une nouvelle venue : Catherine Leclerc. Les yeux de Gabrielle se plissèrent comme si elle tentait de voir quelque chose d’invisible derrière ce nom. Elle cliqua dessus, une autre fenêtre s’ouvrit avec une petite photo et à côté une liste des contrats sur lesquels elle avait bossé. Le regard de Gabrielle resta accroché sur l’image, les paupières s’ouvrant de plus en plus grand. Le petit rectangle coloré montrait une blonde, cheveux courts, la frange en bataille sur le front, de très grands yeux d’un bleu… d’un bleu électrique ? Azur ? Oui, sûrement azur, se dit Gabrielle. Comme si l’on pouvait s’y noyer. Elle secoua vivement la tête, se demandant comment ces mots avaient bien pu émerger. Qu’est-ce que c’est que cette histoire d’yeux azur, ma fille, tu dérapes, ou quoi ? Le stylo appuyé sur son bloc-notes, elle s’était apprêtée à y ajouter le nom de cette femme mais s’abstint. Elle avait déjà assez de candidats, inutile d’en mettre une autre. Surtout si la propriétaire de ce nom avait des yeux dans lesquels on pensait se noyer…

 

Commentaires (0)

.