fbpx
Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Olin Torvingen

Créé le 20 novembre 2020

Revenge3site

Alex et Sam volent au secours de leurs amies, fauchées par un attentat au retour de leur voyage de noces. Grâce à Harlan et sa mystérieuse organisation, elles vont pouvoir rejoindre Paris et tenter de les retrouver. Seront-elles blessées… ou pire ?

► Lien ebook
► Lien papier

 

Créé le 9 novembre 2020

À la mort de son père, le meunier, Érica reçoit le chat en héritage, quand ses frères héritent du moulin et de l’âne. Mais lorsque le chat, doté de la parole, lui annonce qu’elle sera mariée au fils du boucher, Érica décide de s’enfuir. Habillée comme un homme, elle rencontre successivement au hasard de la route, une sorcière, un roi, une princesse et devient, par l’entremise de son chat, le marquis de Carabas. Du moulin au château royal, à travers un royaume dévasté par la catanoir, mal invisible qui s’attaque à la nature et condamne les hommes à la famine, le marquis de Carabas cherche sa place. À moins que ce ne soit Érica, hantée par son passé, mal-à-l’aise dans son usurpation d’identité, manipulée par son astucieux félin et les charmes d’une princesse éblouissante, qui soit en quête de vérité. Érica parviendra-t-elle à vaincre l’ogre terrible de Mortefeuille et sa sorcière rouge pour gagner la princesse et l’accès au trône ? Mais les ennemis du royaume sont-ils vraiment tels qu’on les imagine ? Plongez dans l’univers des contes et suivez les pas des bottes du chat, pour trouver avec Érica, la lumière dans les croyances infondées et les mensonges déguisés !

► Lien ebook
► Lien papier

 

ou chacun cherche-t-il son chat[1] ?

Non, loin de moi l’idée d’aborder la relation chat-auteur ni même la question sensible du cat-writer ! Les sujets impliquant auteurs et félins sont beaucoup trop complexes pour moi !

Je voulais vous parler de l’importance des bêta-lecteurs et du chemin de l’auteur avant de trouver la perle rare !

Lorsque HR m’a envoyé mon contrat et m’a appris que deux bêtas corrigeraient mon humble petit opus, j’ai été rassurée. Mais auparavant, j’ai pris le temps de le faire lire à mes soeurs, totalement étrangères à la lecture LGBT mais terriblement efficaces sur les fautes d’orthographes et de syntaxes. Leurs remarques n’ont pas suffit à combler mon inquiétude croissante, car lorsque je leur ai demandé ce qu’elles pensaient de l’histoire, de l’enchaînement des actions et de la logique, je ne les ai pas trouvées assez critiques. Je leur ai demandé de corriger les fautes, mais sans leur avouer, j’attendais plus. Je ne savais pas vraiment quoi… Après tout, le comité de lecture de HR avait retenu mon petit conte, alors que voulais-je de plus ?

 

Créé le 10 juin 2020

images/<span class=Olin_Torvingen_300.png" />

Olin Torvingen est avant tout une grande lectrice, mais comme beaucoup d’autres, quelques romans traînaient sur son disque dur et sur quelques cahiers, sans qu’elle n’ait jamais pensé à les publier. Des études littéraires l’ont conduite vers le métier de documentaliste en entreprise.

Expatriée depuis 2011 pour suivre sa moitié, elle a vécu dans des pays commençant majoritairement par la lettre S et a occupé des postes divers et variés, au gré des destinations, de l’enseignement au marketing.

La découverte de la littérature lesbienne anglophone, (notamment des auteures telles que Lee Winter ou Nicola Griffith), l’incite à chercher des équivalents dans sa langue. Et c’est en surfant sur le site d’Homoromance, qu’elle se décide à répondre à l’appel à texte des contes saphiques.

Elle écrit très rarement à la troisième personne du singulier pour parler d’elle et elle découvre maintenant avec vous qu’elle n’aime vraiment pas ça.