Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)
Volupte Cov Back

Voluptés sans limites

Auteur : Roxanne St-Amour
Résumé : Ce roman érotique raconte les aventures sexuelles et amoureuses de Roxane, une transgenre extrêmement jolie, qui est femme dans sa vie privée, mais qui continue, par nécessité, à s’habiller en garçon pour travailler ; à se "travestir en homme" comme elle le dit.
7,90 €
Description du produit
  • Genre : Romance trans, tranche de vie
  • Sortie : 8 décembre 2016
  • Format : Format Epub + PDF sans DRM
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 436 pages
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 978-1539617341
  • ISBN-10: 1539617343

Format broché 10,8 (largeur) x 17,48 (hauteur) : Commander sur Amazon

EXTRAIT

Je pris à nouveau son sexe entre mes lèvres. Il était en semi-érection, quelques habiles coups de langue lui rendirent son volume. J’aime sentir un sexe grossir dans ma bouche. Ce fut délicieux et, aussitôt qu’il fût dur, je commençais à le masturber lentement. Après ce jeu, je recommençais à téter son gland en aspirant fortement. Soudainement, j’engloutis sa verge entière, jusqu’à ce que ses testicules viennent en contact avec mon menton. Je répétais un lent et profond va-et-vient. Je le gardais très allumé, mais sans risquer une éjaculation trop rapide. Je prolongeais mon jeu, me remettais de temps à autre à le suçoter, à mordiller son scrotum. Ce n’est qu’après une dizaine de minutes de ce plaisir que je commençais à le caresser entre les fesses, d’abord légèrement, puis avec pression pour finir par lui introduire un doigt. L’accès était aisé. J’ajoutais un autre doigt, c’était tout aussi facile. Intéressant, me dis-je, on est bien passé par ce petit rond-là ! Cette pénétration avait amené son désir à un comble. Je lui mis un troisième doigt et je me livrais à une masturbation anale en ne donnant que de petits coups de langue sur son pénis, si j’avais pompé, il serait venu tout de suite. J’étais aussi excitée que lui, je vibrais de concupiscence. Pour calmer le jeu afin que ça dure, je l’amenais dans ma chambre et le poussais pour le faire tomber sur le lit où je le rejoignis. Là, j’accentuais ma pénétration. J’introduisis un quatrième doigt en continuant à lécher fébrilement son sexe.

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Commandez-le dès aujourd'hui !

Journaldelecture