Dans les coulisses de L'acidité des airelles

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 2


Quand ?
L’acidité des Airelles est née en 2020. Son écriture a commencé juste après celle du Marquis de Carabas et de son chat botté. Le premier draft a mis un an à voir le jour. Il aura fallu 6 mois de plus pour le deuxième et enfin 6 autres mois pour les beta-lectures et corrections.

Le genre
C’est un roman feel-good contemporain et un peu mélo-dramatique.

Les thèmes abordés
Les deux personnages principaux font face à leurs propres fardeaux. Pour Sara, c’est la pauvreté. Elle a un travail, mais parce qu’elle doit payer une maison de retraite pour sa mère, atteinte d’Alzheimer, elle se retrouve dans une situation financière difficile.
La complexité du personnage d’Allen permet d’aborder plusieurs thèmes différents: le retour d’expatriation, la difficulté de vivre avec des TOC et l’anxiété que cela génère, une mère toxique et abusive.Et il y a les thèmes qui naissent au fil du roman : le lesbianisme. Comment tombe-t-on amoureuse d’une femme, alors qu’on se pense hétéroxuelle ? Quelle étiquette doit-on prendre ? Doit-on en prendre une ?

Quand j’écris

Je ne visualise rien lorsque j'écris (j’avais d’ailleurs écrit un post sur le sujet ici). Lorsque je lis la description physique dans un roman, ça ne m’aide pas à en faire la représentation. J’en suis capable au prix d’un effort qui me fait sortir de l’histoire. Alors la plupart du temps, je n’y fais pas attention. Pour la même raison, je décris très peu mes personnages. 
Alors souvent, pour m'aider, je créé des panneaux Pinterestet


Les sources
C’est le titre qui a surgi en premier. J’ai tout de suite sû qu’un personnage aurait un lien avec la Suède et ce fruit qui est si rare en France. C’est en regardant Alien4 (une énième fois) que j’ai pensé au physique de mon personnage principal. Je ne voulais pas une beauté éthérée, photoshopée ou siliconée. Je voulais un personnage tangible, fort et très vulnérable. J’ai imaginé Ellen Ripley, mais avec des Toc, des failles, des batailles psychologiques contre sa mère et contre elle-même. C’est la première fois que j’ai une représentation exacte de mon personnage. 

Les personnages
Sara a été sans visage pendant un long moment. Je savais juste qu’elle était blonde et qu’elle avait les cheveux mi-longs. Je savais également qu’elle ne mangeait pas toujours à sa faim et qu’elle était plus petite qu’Allen. Le personnage d’Allen était si figé dans l’attitude de Ripley, que j’ai cherché une actrice pouvant incarner Sara. Et j’ai pensé à Julie Parrish, de la série V (1985), alias Faye Grant. Il y a dans ses yeux une malice naturelle lorsqu’elle sourit. Et lorsqu’elle écoute quelqu’un parler, elle a une empathie qui se ressent. Par contre, il est évident que le personnage de Julie Parrish n’a pas beaucoup de points communs avec Sara ! 
Cliquez ici pour voir d'autres images

Allen est donc inspirée de Sigourney Weaver, principalement dans Alien Revolution.
   
Cliquez ici pour voir d'autres images d'Allen [/justify]
Dernière édition: il y a 3 mois 2 semaines par Olin.
il y a 3 mois 2 semaines #218
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 6

Réponse de Ellen sur le sujet Dans les coulisses de L'acidité des airelles

Petite anecdote qui s'est déroulée hier soir et qui pourrait peut-être te faire sourire Wink

Je suis dans le lit avec Mme Atem, et celle-ci déguste une boîte d'assortiments de chocolats pralinés qu'une de mes élèves m'avait offerte le jour-même. Elle m'en propose.
- C'est à quoi ?
- Aux airelles.
- Beurk, je veux pas manger un truc qui rime avec "aisselles", ai-je répondu en croyant qu'elle avait inventé ce mot étrange pour se la jouer fine.
- C'est un fruit, abrutie.
- Ah !
 
 
Dernière édition: il y a 3 mois 5 jours par Ellen.
il y a 3 mois 5 jours #229
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Olin

CGV   |   SOUMETTRE UN MANUSCRIT | © 2015 - 2023 Homoromance Éditions

Maison d'édition de livres et romans lesbiens affiliée au LESBIA MAGAZINE