20 questions posées à Tan ELBAZ

  • Messages : 2
  • Remerciements reçus 0

20 questions posées à Tan ELBAZ a été créé par tan

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire votre dernier roman ?
Le besoin de coucher certaines émotions sur le papier tout en l'ornant de l'âme de Paris.

Quels ont été vos processus d’écriture, de l’idée à la rédaction jusqu'à la
finalisation ?
Initialement,cette histoire a été publiée par épisodes sur une plateforme d'écriture en ligne. C'était la première fois que je menais un projet littéraire d'envergure à terme. Habituée des petits projets, succints et décousus, je n'avais jamais pensé parvenir à écrire un roman entier. Je crois que c'est ce qu'on appelle une dinguerie, ires.

Combien de temps cela vous a-t-il pris ? 
Neuf mois. Je jure que c'est vrai Smile

Quelles difficultés avez-vous rencontrées pendant l’écriture de ce livre ? Comment les avez-vous surmontées ?
Le doute m'a ravagée. Je crois que je ne mens pas si je dis que le doute fait partie des créateurs quels qu'ils soient. Le doute m'a plusieurs fois fait battre en retraite. J'ai failli ne pas terminer ce roman, pour être honnête.
Le syndrome de la page blanche aussi m'a mis des bâtons dans les roues. Plusieurs fois. Plus de fois que je ne pourrais l'écrire. Le retour régulier à mes premières amours, la poésie en l'occurence, m'a bien aidée à affronter cette page blanche et à noircir ses entrailles Smile
Le soutien indefectible de quelques auteures chères à mon coeur, l'engouement des lectrices fidèles et assidues ont été des puits d'énergie incommensurables.


Avez-vous eu envie de toucher un lectorat particulier ? Des jeunes femmes, des hommes ?
Je voulais émouvoir tout court. Emouvoir comme j'ai pu être émue à écrire ce roman.

Avez-vous toujours eu envie d’être écrivain ?
Je n'y avais tout bonnement jamais songé.

Quand écrivez-vous ? Avez-vous un rituel d’écriture, des horaires ? 
J'aime écrire la nuit. Cela fait un peu cliché mais j'aime l'idée d'être dans une bulle complètement. Sans aucun bruit. Avec cette impression d'éternité que seule la nuit sait offrir.

Que représente l’écriture pour vous ? 
Ma quintessence.

Aimez-vous lire ? On dit souvent qu’il faut beaucoup lire pour écrire, qu’en pensez-vous ?
Oui et depuis toujours, avant même de savoir poser les mots sur ce qui s'avère être une addiction.
Je pense effectivement qu'il faut beaucoup lire pour écrire. Pas forcément pour développer l'imagination, à titre personnel, je pense en être dépourvue. Mais plus pour explorer tout le champ sémantique des mots, s'abreuver du trésor inépuisable qu'est la langue française ; savoir exactement quel mot choisir pour quelle émotion, pour quelle image et affiner sa perception de telle manière à toujours savoir que c'est celui qu'il nous faut. L'émotion est une pierre. Lire permet de lui trouver le plus bel écrin qui soit.
 
Avez-vous des projets d’écriture ? Pouvez-vous nous en parler ?
Quelques uns sont en cours, oui. J'aime l'idée de démultiplier les projets. C'est grisant émotionnellement. Dans les tuyaux ou en cours de finalisation, il y a un (ou plusieurs) quatre mains, une romance déjantée et humoristique, une romance FF prof/élève. Et j'arrête là. Je parlerai du restant le moment venu.

Quel(s)conseil(s) donneriez-vous à nos lecteurs rêvant de devenir écrivain ? 
Qu'il ne faut jamais relâcher les efforts. La valeur travail est incontournable pour avancer quel que soit le domaine. De la rigueur et de la passion viendront agrémenter cette dernière. Et surtout ne jamais tourner le dos à ses rêves. Ils sont le plus bel horizon qui soit.

Que diriez-vous à vos lecteurs et peut être futurs lecteurs ?
Je ne sais pas trop. Je ne suis pas très douée pour ce genre d'exercice. Déjà les remercier. Car J'espère juste que mes mots sauront être à la hauteur et qu'ils sauront dire tout ce que je ne sais pas dire Smile

Quelle est la qualité que vous préférez chez une femme ?
Douceur et bienveillance. Je sais ça fait deux. Disons que c'est le minimum syndical
alors Smile

Et chez un homme ?
Idem. Et qu'il sache pleurer et l'assumer.

Votre principal défaut ?
Je suis très colérique. Surtout quand il s'agit d'injustice, je dirais.

Votre rêve de bonheur ?
Une grotte décapotable pour admirer les étoiles. Des monticules de carnets, de stylos, un point d'eau, des sourires à foison et des océans d'émotion.

Vos héros dans la vie réelle ?

L'abbé Pierre, Daniel Balavoine,Lounès Matoub, Amma, Mère Teresa et tant d'autres... Les rebelles et les passionnés m'ont toujours subjuguée.  

Qu’aimez-vous lire ?
Je suis très éclectique dans mes lectures tant que j'ai pas peur. Sinon, j'ai le droit de dire que j'adore les
catalogues de jouets ? J'ai un faible pour les miniatures. Et non ça n'a rien à voir avec le fait que je sois un mini pouce (éclats de rire). Ca promet, je sens que je viens de trouver le moyen de perdre toute crédibilité Smile

Un auteur fétiche ?
Non. Je ne suis fétichiste que de l'émotion. Et un peu des aigles (à peine !).

Un livre de chevet ?
Je crois que j'ai lu 57 fois JaneEyre, Manon Lescaut et Racines de Alex Haley. Pas vraiment de livre de chevet. Toujours des lectures plaisir.

Connaissez-vous le Canada ?
Pas du tout. Mais j'ai ouï dire qu'il recèle de talents. 
Dernière édition: il y a 3 ans 10 mois par tan.
il y a 3 ans 10 mois #120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

CGV   |   SOUMETTRE UN MANUSCRIT | © 2015 - 2023 Homoromance Éditions

Maison d'édition de livres et romans lesbiens affiliée au LESBIA MAGAZINE