Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

chronique lesbienne

Sentiments Oubli%C3%A9s Awards Site

Tony Marchalk est détective dans la police de Boston. Elle est sur une enquête difficile : plusieurs meurtres sordides sans le moindre indice ! Son chef va lui imposer de collaborer avec une profileuse hors pair : le docteur Séléna Alec. Malgré le malaise qu’elle semble produire chez tous ceux qui la rencontrent, Tony ne s’arrête pas aux apparences et va apprendre à la connaître.

L’auteur navigue avec maîtrise entre romance et enquête policière hors normes, les deux intrigues sont étroitement imbriquées et s’influent l’une, l’autre. Rien n’est facile dans cette histoire, à cause de cette enquête peu courante mais aussi du lourd passé de chacune des héroïnes. Heureusement, l’auteur distille de temps en temps quelques scènes hors du temps, comme des bulles d’oxygène bienvenues dans ce contexte anxiogène.

Je ne suis pas fan des histoires de tueurs en série mais celle-ci est bien menée. Elle est cohérente tant sur le plan des faits que du point de vue psychologique. Et la genèse du serial-killer est originale. De plus, j’ai vraiment apprécié le côté réaliste de l’enquête : on n’est pas dans l’action à outrance et on ressent bien le côté frustrant du métier quand rien n’est évident, quand l’enquête piétine faute d’indices. Le rythme va crescendo tout au long du roman et finit sur les chapeaux de roues !

Le contraste entre la romance et le sordide est parfois violent et sa progressivité rend cette intrusion encore plus dérangeante. Non seulement la vie de nos héroïnes va être complètement chamboulée mais celle de leur entourage aussi. D’ailleurs, on peut remarquer au passage une belle galerie de personnages plus ou moins secondaires, depuis les collègues jusqu’à la famille, en passant par les victimes ou témoins. Sans oublier Cain ! Un berger allemand haut en couleur et un acteur non négligeable de cette histoire ! Comme vous l’aurez remarqué, par contre, je ne parle pas du Serial Killer. Je préfère vous laisser le découvrir et vous poser des tonnes de questions !

Un mot sur la romance : deux âmes meurtries qui vont se découvrir, se dévoiler, s’aider l’une à l’autre à se relever et se donner force et courage dans l’adversité !

Vous aimez les policiers et les Serial Killer en particulier ? Ajoutez-y une belle romance et vous aurez « Sentiments oubliés », par Ryley.K !

Par Marielle Gargiulo

Format Ebook sans DRM

Button R47 C9

Format Livre et Ebook (avec DRM) 

Amazon Buy Now

 

Aube Crep Couv Create2 Back

Dans ce roman que je classerais en Fantasy, Eyleen, jeune Humaine, est une Chasseuse émérite et atypique qui sillonne le continent en quête de missions. Victime d’un sombre passé, elle chevauche seule avec sa Louve et son Tigre. Sur son chemin, elle fait la connaissance d’une Elfe de Sang, Nennvial, tout aussi esseulée et marquée par son passé, membre d’une Guilde de Voleurs. Leur entente immédiate les incite à voyager ensemble puisqu’elles vont dans la même direction.

L’histoire commence par un voyage, partagé par deux solitaires qui se découvrent peu à peu. Évidemment, le voyage n’est pas de tout repos. Dans cette contrée, censée être en paix, des hordes d’Orcs et de Taurens font des ravages lors de raids inexpliqués. N’oublions pas non plus les créatures fantastiques qui sévissent ici ou là. Ceci n’est que le point de départ : le récit ne fera que s’étoffer au fil des pages, avec de nouveaux personnages et une histoire cohérente et bien ficelée.

J’ai beaucoup apprécié ce roman : une construction efficace pour une fin haletante, des personnages hauts en couleur, une lecture fluide, des dialogues efficaces ! On y retrouve des éléments de jeux de rôles : les quêtes, les classes de personnages, se regroupant pour exploiter au mieux leurs qualités complémentaires, un univers bien défini, des lieux à « nettoyer », un bestiaire fantastique, de la magie bien sûr… En plus de cela, les personnages sont attachants, les psychologies travaillées. Les relations chaleureuses et taquines entre les personnages donnent une lecture très agréable malgré des événements qui ne le sont pas toujours.

Enfin, la romance se dessine progressivement, tout en douceur et comme une évidence pour la phase de rapprochement dont une bonne partie se passe comme dans une bulle hors du temps. Et petit à petit des éléments extérieurs vont interférer, soit en positif, soit en négatif. Parce que bien sûr, quand tout paraît simple et évident, ce n’est qu’apparence et la réalité finit par reprendre la main.

Une belle découverte et un roman Fantasy divertissant et dépaysant : « Aube et crépuscule », par Ryley.K !

Par Marielle Gargiulo

Format Ebook sans DRM

Button R47 C9

Format Livre et Ebook (avec DRM)

Amazon Buy Now

 

Créé le 8 janvier 2019

5x8 Ecover Corner

Karly et Jordan, Françaises d’origine, tiennent un bar au Québec. Leur amitié leur a permis de surmonter bien des épreuves de leur jeune existence et elles mènent à présent une vie qui leur convient. Célibataires toutes les deux, elles ont un regard différent sur les relations amoureuses. Si Jordan fuit toute sorte d’engagements, Karly aimerait bien avoir une relation sérieuse. Un événement inattendu va venir bouleverser cette petite vie bien rodée…

Un coup de téléphone venu de France va donc tout changer. Gagner sa vie en s’occupant d’un bar est très prenant et on ne compte pas ses heures. Karly et Jordan aiment cette vie faite d’imprévus, de rencontres, d’amis et de fêtes. Et quand la première onde de choc semble absorbée, une deuxième lame vient remettre en cause cet équilibre fragile. Ces rebondissements vont faire aborder des thèmes tels que les amis, la famille et notamment les enfants, les ex, l’amour bien sûr !

Pour ma part, je mettrais tout d’abord le focus sur l’évolution psychologique des deux héroïnes principales mais aussi de certains personnages secondaires : les enfants par exemple. Bousculées par la vie mais volontaires et courageuses, elles donnent une leçon d’espoir : tout est possible si l’on s’en donne la peine. D’autant plus, si l’on est bien entourés par des amis fidèles et sincères. Deuxième focus ensuite sur une réflexion autour de la famille homoparentale, la famille recomposée, la famille au sens large, les liens du sang.

Une mention spéciale aussi pour les personnages secondaires : ils sont bien campés et bien présents dans l’histoire, aussi bien les amis que les ex ! On aimerait tous avoir ce genre de cercle protecteur autour de soi ! Enfin… sauf pour les ex parfois…

Les deux auteures ont gardé leur style habituel avec des points de vue alternés à la première personne. Cela permet de rentrer plus facilement dans la psychologie des personnages, de ressentir de l’intérieur leurs questionnements et leurs tiraillements. Une bonne gestion des dialogues et des passages plus narratifs donne un ensemble vivant et accrocheur.

Pour une romance contemporaine, avec des préoccupations de tous les jours et le genre d’événement qui bouleverse une vie : « Corner », par Cherylin A. Nash et Lou Jazz !

Par Marielle Gargiulo

Button R47 C9

 

Créé le 13 décembre 2018

Dans l'ombre d'Emma

Ciara est une artiste-peintre lyonnaise, une jeune femme fragile, qui a bien du mal à gagner sa vie avec son art. Pourtant, tout le monde lui reconnaît du talent, un grand talent. Mais voilà, elle pense que personne ne la comprend, ne comprend son art et elle n’est pas vraiment très douée pour se faire connaître. Elle est entière, n’aime pas les mondanités et les interactions sociales teintées d’hypocrisie…

A contrario, Emma est une actrice sublime, en haut de l’affiche, à qui tout réussit. Française, vivant à Londres et voyageant énormément pour son travail, elle forme, en apparence, un couple parfait avec un réalisateur de talent, lui aussi beau et riche. La diva peut se permettre nombre de caprices et scandales. Peu importe, son aura est telle qu’elle reste la meilleure aux yeux du monde. Mais Emma s’ennuie à présent. Quand elle croise la route de Ciara, elle voit l’occasion de s’amuser un peu et d’apporter du piment dans une vie sans surprises : une jeune femme fragile et différente qu’elle pourra dominer entièrement. Un jeu, rien d’autre qu’un jeu pour elle, en attendant son prochain mariage.

L’histoire est belle. Elle nous fait voyager entre Lyon, Paris, Londres, San Francisco et le sud de la France. Une succession de rendez-vous qui ne se déroulent jamais comme on s’y attend, ni même comme les personnages s’y attendent ! Mais ce qui m’a le plus marquée, c’est la subtilité du développement psychologique des personnages et la façon dont cela influence l’intrigue. Avec ces deux personnalités, riches et complexes, dont la force s’exprime de manière radicalement différente, l’auteure joue avec talent sur les différentes nuances. Les jeux d’influence sont légion : les deux héroïnes mais aussi leur entourage avec des personnages secondaires bien campés, consistants et… contrariants ! Alors qu’on pense savoir où l’action va nous mener, l’auteure prend un malin plaisir à nous prendre à contre-pied !

Parlons un peu du style de Melina Dicci. À ma connaissance, c’est un premier roman publié et je dois dire que le style est déjà bien affirmé : fluide, rapide, pas de descriptions longues et fastidieuses. On suit les deux héroïnes avec des dialogues tranchants, vivants et qui ne s’embarrassent pas de demi-mesures ! Les sentiments à fleur de peau animent ces dialogues et nous emmènent au cœur de la scène.

Il est des récits qui marquent. Celui-ci en fait partie : « Dans l’ombre d’Emma », par Melina Dicci !

Par Marielle Gargiulo

 

Format Ebook sans DRM

Button R47 C9

Format Livre et Ebook (avec DRM)

Amazon Buy Now

 

Créé le 28 novembre 2018

Une Rencontre Cover Amazon

Sofia est une jeune femme traumatisée par son récent passé. Alors qu’elle s’est éloignée de sa terre natale et de sa famille pour essayer de se reconstruire, elle fait une rencontre, « La » rencontre ! Celle d’une personne exceptionnelle, en tout cas avec elle, et qui va tout faire pour la comprendre et l’aider à reprendre le cours de sa vie. Pourtant, Lauren ne semblait pas être la personne la plus indiquée pour cela : star internationale de la chanson et, accessoirement, coureuse de jupons ! Mais elle a aussi des armes bien cachées : la douceur et la bienveillance sont une part importante de sa personnalité.

Le titre fait sans nul doute référence à cette rencontre entre Sofia et Lauren mais on peut aussi faire un parallèle entre la « mauvaise rencontre » qui va être à l’origine du traumatisme d’une part, du voyage et donc de la deuxième rencontre d’autre part. Destin ou hasard ? Tous les fils se mêlent pour aboutir à « La » rencontre. Une rencontre physique bien sûr mais aussi amicale... et bien plus encore ! Et à la rencontre physique succède la rencontre de deux personnalités bien différentes…

Le passé de Sofia l’amène aussi à avoir parfois un regard décalé sur les personnes qu’elle rencontre, la société de consommation et l’individualisme forcené du monde qui nous entoure bien trop souvent. Cependant, elle va découvrir qu’il y a encore dans ce monde des personnes attachées aux vraies valeurs !

Après une mise en décor initiale, tout en calme et en douceur, le récit prend un tempo assez soutenu : pas de temps mort, tout s’enchaîne. Les événements sont également rythmés par les nombreux flash-back qui dévoilent petit à petit le passé traumatisant de Sofia.

Entre Cuba et Miami, une histoire de résilience sur fond de romance : « La rencontre », par Audrey Girard de Gabbia  !

Format Ebook sans DRM

Button R47 C9

 

4conseilcreerpersonnages 

En 4 points importants et avec des exemples parlants, nous allons voir comment créer un personnage et le rendre attachant. Évidemment, il y a beaucoup de manières d’y arriver, mais je vous donne ma manière de procéder à moi et elle semble fonctionner !

CONSEIL N°1 : Ne pas détailler trop vos personnages afin de laisser l’imagination du lecteur se l’approprier

Vous pouvez le décrire sommairement, à mesure de la narration, si possible, plutôt qu’en une seule fois : Nom, prénoms, yeux, cheveux, couleur de peau, morphologie basique et signes distinctifs éventuels. Mais il ne faut jamais le comparer à une personnalité connue ni donner ses mesures (taille, pointure, poids, etc..) si ce n’est pas utile dans l’histoire. On ne veut pas une fiche de personnage avec photo même si vous avez un personnage précis en tête. Il faut laisser aussi les lecteurs/lectrices construire leur propre image du personnage. La seule exception reste les Fan Fictions puisque ces histoires mettent en scène des personnages connus.

 

Créé le 24 mai 2017

AmourenoirComment survivre ? C’est la question au cœur de L’amour en noir. Comment survivre lorsque grandir est une souffrance? Comment survivre lorsque tout ce qu’on connaît, ce sont les sévices, la haine et le viol? À quoi se raccrocher, lorsque les bourreaux de nos jours et de nos nuits, ce sont notre père et notre frère? À quelle lumière croire, lorsque celle-là même qui nous a engendrés ferme les yeux devant leurs actes, donne son accord silencieux aux désirs de leurs mains perverses ? Il ne reste qu’une seule force, qu’un seul espoir : l’Amour. Notre cœur inaltéré, notre cœur adolescent, y croit encore. Le droit d’aimer. Le droit d’être aimé. Le droit au bonheur.

Du moins, Jessy, dix-huit ans, délivrée depuis peu de l’emprise familiale, y croit de tout son cœur lorsqu’elle rencontre Sandra, superbe jeune femme de vingt-cinq ans. Celle-ci, après avoir sauvé Jessy d’une agression au coin d’une ruelle, la recueille chez elle. Il ne faut pas beaucoup de temps pour que le désir, et l’amour, naissent entre les deux femmes. Jessy se raccroche désespérément à Sandra, puise en elle toute sa volonté de vivre et d’être heureuse. Mais voilà, Sandra, elle aussi, cache un lourd passé. Elle peine à accepter ses propres sentiments et s’échine à repousser Jessy, qu’elle appelle obstinément « sa petite sœur ».

C’est une romance bien noire que nous propose Gaya Tameron. Portée par un style simple et sensible, en parfait accord avec la voix de la jeune narratrice, nous suivons avec beaucoup d’émotions le parcours souvent tragique de Jessy. Les conséquences de l’inceste sur ses victimes, l’impulsivité, la haine de soi, les pensées suicidaires sont rendues avec une rare acuité par l’auteure. Malheureusement, L’amour en noir sombre parfois dans certains clichés propres à la romance. Les motivations des personnages sont parfois floues, et l’intrigue se fait mièvre par moment et manque de nuances. C’est soit tout blanc ou tout noir. Tout noir, le plus souvent.

 

Créé le 26 février 2017

au_temps_qui_passe_backUne ile – une tempête – un secret. Les éléments se déchainent, le vent siffle rageusement, l’océan déborde et les arbres cassent. Leurs branches s’envolent et frappent contre les volets. Le verre éclate. La nature, enfiévrée, est à l’image du cœur humain. Les sentiments ont été tus depuis trop longtemps. Les railleries, les humiliations, l’abandon, toutes ces blessures enfermées dans un coffre depuis des années se réveillent. La serrure saute, et bientôt, il est trop tard, la haine surgit, intacte. Et c’est la plus irrationnelle des haines, car elle est née de l’amour.

C’est dans cet univers riche en couleurs et en émotions que nous jette Magali Junjaud. Tout commence par un enterrement. Julie, amie chère de Charlotte et de Patricia, est décédée après de longs mois de maladie. Mais voilà, elles ne se sont pas vues depuis des années, et tout les oppose, hormis leur inimitié. Charlotte pleure à chaudes larmes; Patricia est incapable d’un sanglot. Charlotte cherche l’attention et le réconfort; Patricia ne réclame que la solitude. Charlotte a été incapable de supporter l’agonie de Julie; Patricia, elle, l’a supportée jusqu’à son dernier souffle. Les premiers mots qu’elles s’échangent sont sans appel : « Sans cœur » murmure Charlotte. « Hypocrite. » réplique Patricia, sans même un regard.

Ces paroles entre les deux femmes donnent le ton au récit entier. Chaque réplique est savoureuse et empreinte de ce venin irraisonné. L’auteure manie avec subtilité l’art du dialogue, laissant penser au lecteur que quelque chose se cache certainement sous des propos aussi véhéments. Pourtant, le passé et ses secrets ne sont révélés qu’au compte-gouttes dans des flash-backs qui donnent toute leur profondeur aux personnages.

 

Commandez-le dès aujourd'hui !

Journaldelecture