Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

Audrey Girard De Gabbia

Recap Salon Juillet2019

Une météo plus clémente et des températures moins brûlantes pour ce petit salon de Paris le 6 juillet dernier. Si vous n'avez pu vous y rendre et que vous n'avez pas suivi le déroulement en direct depuis notre Café littéraire sur facebook, voici pour vous le récapitulatif photos.

De belles rencontres avec un petit comité de 10 auteurs pour une centaine de lectrices venues des quatre coins de la France afin de faire signer leur livre.

 

01ccae71853a5f6d3755f6f722120d5f XL

Le nouveau roman d'Audrey Girard de Gabbia "Jeu, set & love" vient de paraître chez Homoromance Editions. C'est le troisième ouvrage de la jeune auteure du Chambon-sur-Lignon.

Après "Une rencontre" et "Je te hais mon amour", Audrey Girard de Gabbia, publie son troisième roman aux éditions Homoromance, une maison d'édition dédiée aux ouvrages gays et lesbiens. Originaire de Marseille, la jeune femme habite et travaille au Chambon-sur Lignon.
Derrière une trame tennistique, l'auteure relate une histoire teintée d'appréhensions amoureuses et de doutes légitimes. Le monde du tennis sert de toile de fond à  "Jeu, set et love".

L'homosexualité dans le sport

"Comme le titre le laisse supposer, mon nouveau roman se déroule dans le monde du tennis. Il s'agit d'une histoire d'amour moderne dans laquelle les contraintes de notre société sont omniprésentes. L'homosexualité dans le sport est encore très taboue, et j'ai souhaité écrire sur comment une joueuse peut-elle vivre en étant out et fière ou, au contraire, en étant cachée ? Je trouve dommage que très peu de personnes osent parler de ce sujet dans le monde sportif, que ce soit en amateur ou en professionnel d'ailleurs."
"L'histoire en elle-même parle de deux joueuses qui vont faire face à la dure réalité du monde sportif, et surtout, aux sentiments amoureux. L'une est déjà out, l'autre est hétérosexuelle aux yeux de tous. De leur relation tumultueuse, va naître par la suite une série de questionnements, d'ultimatums et de décisions.

L'amour sous le regard des autres

"Dans cette nouvelle romance, je dirai que la question qui ressort le plus est : l'amour est-il plus fort que le regard des autres ? Et le message que j'ai souhaité faire passer est : qu'importe le choix final, il y a toujours des conséquences."
Et s'il fallait retenir une phrase pour résumer le propos du dernier roman de la Chambonnaise, ce serait celle-ci.
« À tous ceux qui se sentent obligés de vivre un amour dit : "dans les normes", écoutez avant tout votre cœur. Car c'est bien avec ce dernier que vous allez passer le reste de votre vie, non avec les jugements ou le regard des autres... »
Le livre est disponible en Ebook sur le site de Homoromance Editions.
Et en version papier sur Amazon.

Ainsi que sur le site internet de l'auteure audreygirarddegabbia.com/" target="_blank" rel="noopener noreferrer">https://audreygirarddegabbia.com/

audrey-girard-de-gabbia.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Source de l'interview

 

J’aime la lecture et pourtant je n’en parle pas tant que ça sur mon blog. Aujourd’hui, je suis ravi de pouvoir vous présenter une jeune auteure de roman : Audrey Girard de Gabbia ! Elle sort cette semaine son troisième roman « Jeu, set et love », une romance entre femmes dans l’univers du tennis féminin.

Tout d’abord, il faut savoir que même s’il s’agit d’un roman publié par une maison d’édition spécialisée dans les oeuvres gays et lesbiennes, l’oeuvre n’est exclusivement réservée à ce public. C’est un histoire à la fois touchante, moderne et prenante, tout le monde peut tomber sous le charme de cette histoire.Source Chez Hervé.

Avant toute choses, voici la présentation de cette romance :Camille Belcourt est mondialement connue dans son sport. Classée numéro un mondial, elle n’a de cesse de vouloir être la meilleure. Sa grande rivale, l’Espagnole Marta Rodriguez, est à seulement dix points de la première place du classement WTA !Autant dire que Camille ne peut se permettre de perdre le moindre match cette année. Entre les deux plus grandes adversaires du tennis moderne, c’est un combat de tous les instants. Sur le court ou devant les journalistes, toutes les occasions sont bonnes pour prendre un ascendant mental à chaque prochaine rencontre.

De plus, dans un autre style, vous pouvez aussi vous faire une idée avec cette sympathique bande annonce qui donne le ton.

 

 

 

Entretien avec l’auteure Audrey Girard de Gabbia

J’ai eu la chance de pouvoir lui poser quelques questions après avoir découvert les premières pages de ce nouveau roman. Voici un extrait de cet entretien.

Où trouvez-vous l’inspiration pour écrire vos romans ?

AUDREY GIRARD DE GABBIA : Partout où je me trouve ! Mon inspiration vient à n’importe quel moment dès lors que je suis seule. Cela, peut-être, en conduisant, en lisant, en travaillant, en m’occupant du jardin ou de mes animaux. C’est vraiment aléatoire à dire vrai. Mais je dirai qu’elle vient surtout quand je m’y attends le moins. Néanmoins, la nature et le calme m’aident à avoir une inspiration débordante.

Vous écrivez des romances entre femmes : est-ce que vos romans sont seulement destinés à un public féminin ?

AUDREY GIRARD DE GABBIA : Non, bien au contraire ! Certes, j’écris des romances entre femmes, mais il y a également des hommes qui me lisent. Tout comme je lis moi-même toutes sortes de romances. D’ailleurs, dans tous mes écrits, oui, il y a de la romance entre femmes, mais il y a aussi plus que cela. J’aime écrire sur des sujets complexes, difficiles, où la réalité rejoint le fictif.Ce ne sont pas seulement des romances, car j’y ajoute toujours un message à faire passer ; l’acceptation de soi, ou bien la relation que peut avoir le personnage principal face à un proche atteint d’une maladie incurable ; ou encore, l’espérance d’une vie meilleure. J’aime rendre une histoire d’amour fictive, plus réelle que jamais. Alors tout le monde peut lire mes livres, homme ou femme.

L’héroïne de votre roman « Jeu, set et love » tombe amoureuse de sa rivale : est-ce une situation basée sur du vécu ?

AUDREY GIRARD DE GABBIA : Pour le coup, pas du tout. Je pratique bien le tennis depuis des années maintenant, mais jamais je ne suis tombée amoureuse d’une de mes rivales ! Et heureusement d’ailleurs ! Sinon, cela deviendrait compliqué pour les matchs suivants … un peu comme dans mon livre. Ce genre de situation ne facilite pas la vie.

Mon avis sur ce roman

Je dois être franc, je n’ai pas forcément l’habitude de lire des romances entre femmes. J’ai été tenté pour me faire mon propre avis et les premières pages m’ont captivé ! Le roman est bien documenté et on plonge avec avec joie dans l’univers très rude du circuit WTA.Une belle découverte, une lecture fraiche et étonnante que je vous recommande pour vous détendre à la plage.

« Jeu, set et love »

Une romance entre femmes d’Audrey Girard De Gabbia

Sortie le 1er juillet 2019Site officiel : AudreyGirarddeGabbia.com" target="_blank" rel="noopener noreferrer">www.AudreyGirarddeGabbia.com

Source  

 

Créé le 1 juillet 2019

images/jsl-hea<span class=derarticle-800x445.jpg" />

L’écriture, c’est un peu comme le métier de comédien, beaucoup en rêve mais peu de gens franchissent le pas. Il n’y a pas forcément d’études ou de profil type der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">pour devenir romancier. Pour en savoir plus, nous avons poser quelques questions à la jeune auteure der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia. Prenez des notes !

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia est une auteure originaire de Marseille. Elle conçoit des romances pour femmes et elle publie cette semaine son troisième roman intitulé der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">“Jeu, set et love”. Une histoire d’amour qui évolue dans l’univers du der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; color: #dd9933; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: 400; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; text-decoration: none; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #dd9933;" href="https://www.pourquoicomment.info/pourquoi-faire-appel-a-un-psychologue-du-sport/" target="_blank" rel="noopener noreferrer">tennis féminin professionnel. Une histoire d’amour sur des cours de tennis, forcément ça offre plein de rebondissements !

Le parcours d’Audrey Girard de Gabbia pour devenir romancière

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">PourquoiComment : Vous rêviez de devenir romancière depuis votre enfance ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Pas vraiment. Ce rêve a commencé bien plus tard. Je devais avoir vingt-cinq ans quand l’idée m’a traversé l’esprit. Lors de mon premier mot tapé sur Word, quand j’ai commencé ma première histoire. Je m’étais dit : pourquoi pas moi ?

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">PourquoiComment : À quel moment avez-vous décidé de vous lancer dans l’écriture ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de GabbiaEn réalité, je n’ai pas décidé de me lancer dans l’écriture à proprement parler. J’étais dans une période de ma vie où c’était assez compliqué. J’étais en reconversion professionnelle pour raison de santé et j’ai eu besoin d’écrire pour faire sortir toutes mes émotions. Tout à commencer comme cela. C’était plus un besoin qu’une envie, au début. Puis, la passion a pris le dessus avec le temps !

Ecrire ? C’était plus un besoin qu’une envie, au début

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Avez-vous suivi une formation spéciale ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Non, pas du tout ! Je n’ai suivi aucune formation. J’ai appris seule et avec le temps. Au commencement, l’écriture était vraiment un besoin d’évasion pour moi. Je n’écrivais pas pour publier mes histoires, mais je la voyais plus comme une aide. Alors, il ne m’est jamais venu à l’idée de faire une formation pour devenir romancier.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Comment avez-vous choisi votre maison d’édition ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Il faut savoir que, en France, très peu de maisons d’édition osent publier des romans avec des personnages homosexuels. En ayant conscience de ce fait, j’avais fait une recherche sur le net. J’avais tapé : publication de romances entre femmes. Je n’ai eu qu’un résultat à l’époque : ma maison d’édition der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; color: #dd9933; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; text-decoration: none; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #dd9933;" href="/collection-sappho/jeu-set-et-love.html" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Homoromance Editions, basée au Québec.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Quelle a été la plus grande difficulté pour devenir romancière ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Le premier refus. Il fut difficile pour relever la tête et surtout, pour ressayer une nouvelle fois. J’ai pris quelques mois avant de me relancer. Les questions et les doutes étaient très présents après ce refus. C’est avec l’aide de ma famille, de mes amis et de mes lecteurs sur la plateforme où je publiais mes histoires gratuitement que j’ai eu l’envie et le courage de retenter ma chance. Et la deuxième fois fut la bonne

Ma plus grosse difficulté ? Le premier refus de ma maison d’édition.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Quels outils utilisez-vous pour écrire ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Seulement mon ordinateur ! Il m’est impossible d’écrire sur papier puisque mon écriture est assez désagréable à relire par-derrière. J’écris donc uniquement sur Word. C’est aussi l’avantage de ce métier, on n’a pas besoin de grand chose pour devenir romancier.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Avez-vous des personnes pour vous aider à produire vos romans ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Pour les recherches, l’écriture d’un roman et les idées, non, personne ne m’aide. En revanche, j’ai plusieurs amies et lectrices qui m’aident pour les corrections et relectures.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Comment se sent-on lorsqu’on sort un nouveau roman comme « Jeu, set et love » ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : Ce livre a failli ne jamais voir le jour après maints rebondissements. Alors, je suis d’autant plus fière, heureuse et apaisée. Pour les lecteurs qui l’attendaient, mais aussi pour moi-même.

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaiteraient devenir romancier ?
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Audrey Girard de Gabbia : De croire en soi et de ne jamais abandonner. Car finalement, l’espoir et la réussite sont possibles pour tous. Enfin, il suffit d’y croire, tout simplement !

 

der-box; color: #333333; font-size: 38px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: 400; letter-spacing: normal; line-height: 45.6px; outline-style: none; outline-width: 0px; text-decoration: none; text-indent: 0px; text-transform: none; vertical-align: baseline; -webkit-text-stroke-width: 0px; white-space: normal; word-spacing: 0px; padding: 0px 0px 18px; margin: 0px; border: 0px none #333333; text-align: justify;">der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,sans-serif; font-size: 38px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 45.6px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #333333;">« JEU, SET ET LOVE »

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: italic; font-variant: normal; font-weight: 400; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: italic; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Une romance d’Audrey Girard De Gabbia
der-box;" /> der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: italic; font-variant: normal; font-weight: 400; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: italic; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">Sortie le 1er juillet 2019

der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: bold; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #444444;">SITE OFFICIEL : der-image-outset: 0; border-image-repeat: stretch; border-image-slice: 100%; border-image-source: none; border-image-width: 1; box-sizing: border-box; color: #dd9933; font-family: &quot; open sans&quot;,serif; font-size: 15px; font-size-adjust: none; font-stretch: 100%; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: 400; line-height: 24px; outline-color: invert; outline-style: none; outline-width: 0px; text-decoration: none; vertical-align: baseline; padding: 0px; margin: 0px; border: 0px none #dd9933;" href="https://audreygirarddegabbia.com/boutique/jeu-set-et-love/" target="_blank" rel="noopener noreferrer">www.AudreyGirarddeGabbia.com

Si vous avez aimé, partagez !

devient-on-romanciere/" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Source

 

Créé le 1 juillet 2019

Jeu, set et LoveRésumé : Camille Belcourt, est connue mondialement dans son sport. Classée numéro un mondial, elle n'a de cesse de vouloir être la meilleure. Sa grande rivale, l'Espagnole, Marta Rodriguez, est à seulement dix points de la première place du classement WTA ! Autant dire que Camille ne peut se permettre de perdre le moindre match cette année. Entre les deux plus grandes adversaires du tennis moderne, c'est un combat de tous les instants. Que ce soit sur le court ou devant les journalistes, toutes les occasions sont bonnes pour prendre un ascendant mental pour la rencontre suivante entre elles. 

Imaginons un instant qu'une des deux joueuses soit amoureuse de l'autre ; comment vivre un amour à sens unique ? Comment envisager cette relation quand l'une d'elles est en couple avec un homme et de surcroît, hétérosexuelle ? Oublier cet amour et refaire sa vie ou, espérer une liaison malgré tout et prendre le risque de souffrir ? Une question qui ne cesse de se poser ! En fin de compte, est-ce les mœurs de notre société qui pourraient faire hésiter la seconde, ou est-ce toute autre chose ? Quand les doutes rencontrent les peurs, cela pourrait être un cocktail détonant, non ? L'avenir nous le dira...

Format Ebook sans DRM

der" href="http://bit.ly/3207poe">ded" src="/images/button_r47_c9.png" alt="Button R47 C9" width="284" height="88" data-src="images/button_r47_c9.png" data-jchll="true" />

Format Livre et Ebook

der sur Amazon" href="https://amzn.to/2XeV4sL" target="_blank" rel="noopener noreferrer">ded" src="/images/amazon-buy-now.png" alt="Amazon Buy Now" width="288" height="78" data-src="images/amazon-buy-now.png" data-jchll="true" />

 

Salonauriol

Le 5 mai 2019 a eu lieu le SALON DU LIVRE LGBT à AURIOL.

Pour l'occasion, un recueil FF et MM a rassemblé plusieurs nouvelles d'auteurs LGBT. Nous remercions tout particulièrement le photographe Olivier Ciappa pour avoir autorisé l'utilisation de ses fabuleuses photos.

Nous vous rappelons que les bénéfices des ventes du recueil seront reversés à l'organisme Le Refuge.

Merci à l'organisatrice Angie Le Gac pour son implication dans cette belle journée de solidarité. Vous pouvez la contacter pour toute information supplémentaire.

Pour commander :

ded" src="/images/amazon-buy-now.png" data-src="images/amazon-buy-now.png" data-jchll="true" alt="Amazon Buy Now" width="288" height="78" />

Avec la participation de:

  • Tan Hagmann
  • Aurélie Château-M
  • VD Vd Prin
  • Emmanuelle amadis
  • FV F.V. Estyer
  • Manhon Tutin
  • Maryrage
  • Amheliie
  • Sebastien Sébastien Monod
  • Sylhahey 
  • Didier D.
  • Flora del sol 
  • Emy rivers
  • Nicolas Pelé
  • Eve terrellon
  • Audrey Girard de gabbia
  • Alexandra Mac Kargan
  • Kallan Daren
  • Mbintem Muriel Boutonnet
  • Emmanuel Taffarelli
  • Kaya-C 
  • Sophie Auger
  • Angie le gac
  • Flore Avelin

 

Lovecon8

Après une bonne nuit de sommeil, enfin réparateur ; et des expériences fabuleuses encore plein la tête, j’aimerais vous faire part de mes ressentis sur ce premier salon de la LoveCon'. N’ayant jamais pris part à ce type d’événement, j’ai été agréablement surprise et enchantée. Étonnée par l’engouement de la communauté LGBT+ française et étrangère, par les participants divers et variés du salon, et par l’organisation. Ravie d’avoir pu, pour la première fois, côtoyer des personnes comme moi.

 

Créé le 28 novembre 2018

Une Rencontre Cover Amazon

Sofia est une jeune femme traumatisée par son récent passé. Alors qu’elle s’est éloignée de sa terre natale et de sa famille pour essayer de se reconstruire, elle fait une rencontre, « La » rencontre ! Celle d’une personne exceptionnelle, en tout cas avec elle, et qui va tout faire pour la comprendre et l’aider à reprendre le cours de sa vie. Pourtant, Lauren ne semblait pas être la personne la plus indiquée pour cela : star internationale de la chanson et, accessoirement, coureuse de jupons ! Mais elle a aussi des armes bien cachées : la douceur et la bienveillance sont une part importante de sa personnalité.

Le titre fait sans nul doute référence à cette rencontre entre Sofia et Lauren mais on peut aussi faire un parallèle entre la « mauvaise rencontre » qui va être à l’origine du traumatisme d’une part, du voyage et donc de la deuxième rencontre d’autre part. Destin ou hasard ? Tous les fils se mêlent pour aboutir à « La » rencontre. Une rencontre physique bien sûr mais aussi amicale... et bien plus encore ! Et à la rencontre physique succède la rencontre de deux personnalités bien différentes…

Le passé de Sofia l’amène aussi à avoir parfois un regard décalé sur les personnes qu’elle rencontre, la société de consommation et l’individualisme forcené du monde qui nous entoure bien trop souvent. Cependant, elle va découvrir qu’il y a encore dans ce monde des personnes attachées aux vraies valeurs !

Après une mise en décor initiale, tout en calme et en douceur, le récit prend un tempo assez soutenu : pas de temps mort, tout s’enchaîne. Les événements sont également rythmés par les nombreux flash-back qui dévoilent petit à petit le passé traumatisant de Sofia.

Entre Cuba et Miami, une histoire de résilience sur fond de romance : « La rencontre », par Audrey Girard de Gabbia  !

Format Ebook sans DRM

ded" src="/images/button_r47_c9.png" data-src="images/button_r47_c9.png" data-jchll="true" alt="Button R47 C9" width="284" height="88" />

 

777e080c803d3137e0368b992d9f9d49 XL

Audrey Girard de Gabbia, qui vient d'arriver au Chambon-sur-Lignon, publie son premier roman où elle évoque l'homosexualité. Dans cet ouvrage, elle livre un pan de son histoire personnelle.

A 27 ans, Audrey Girard de Gabbia sort son premier roman. De l'homoromance comme le revendique HR Editions, la maison d'édition québécoise spécialisée dans les livres lesbiens.

"Je n'ai trouvé aucun éditeur spécialisé en France. Peu de livres sortent sur ce sujet. Beaucoup n'osent pas publier sans doute, ils ont peut-être peur du regard des autres", commente l'auteure. Si les principaux membres de sa famille avaient connaissance de ses orientations sexuelles, ce livre a permis de le faire savoir à l'ensemble de son entourage. "Pour moi, mon homosexualité est normale, donc je n'avais pas forcément besoin d'en parler."

Des attaches familiales aux Vastres

Après avoir passé une bonne partie de sa vie à Marseille, entrecoupée de quatre années au Puy-en-Velay, Audrey Girard de Gabbia a décidé de s'installer sur le Haut-Lignon, près de sa mère qui vit aux Vastres

Il y a un an, dans une période sans emploi, celle qui privilégiait plutôt le sport et la nature prend soudain la plume. Elle vit alors à Marseille. "Je me suis mise à écrire, et c'est sorti facilement. Si j'aimais lire, je détestais les cours de français à l'école. En un mois, j'avais écrit l'histoire."

Un deuxième roman en préparation

Si ce n'est pas une autobiographie stricto sensu, Audrey Girard de Gabbia est allée cependant puiser dans son histoire personnelle pour écrire ce roman. Un deuxième titre devrait sortir d'ici la fin de l'année. Toujours dans le même registre. "Ce sera 100 % fictif cette fois-ci. J'ai envie de continuer à écrire, c'est mon plaisir."

Une séance de dédicaces est prévue le mercredi 11 juillet à Intermarché au Chambon-sur-Lignon.

A partir du début de la semaine prochaine, le livre sera disponible à la librairie Tison. On peut aussi se le procurer de=xm2&creativeASIN=B07DMQ3PM9" target="_blank" rel="noopener noreferrer">par internet via Amazon.

audrey-girard-de-gabbia-publie-son-premier-roman-lesbien.html?fbclid=IwAR0_IuKnp6xGhienyWA6igeIDMfyp9uE-FICNAC3aboePep2WBLHdHU8us4" target="_blank" rel="noopener noreferrer">Source

 

Créé le 22 septembre 2018

Je Te Hais Awards Site

Résumé : Quand deux personnes s’abhorrent, tout chez l’autre l’horripile. Sa façon de parler, sa démarche, ses gestes et sa façon d’être. Imaginez deux femmes qui se haïssent. En temps normal, une femme, ce n’est vraiment pas commode, alors quand deux d’entre elles sont obligées de travailler ensemble, sur le même projet, c’est une explosion de problèmes, d’insultes et de hargne. Mais en fin de compte, cela ne cache-t-il pas un sentiment plus profond ? 

Format Ebook sans DRM

ded" src="/images/button_r47_c9.png" data-src="images/button_r47_c9.png" data-jchll="true" alt="Button R47 C9" width="284" height="88" />

Format Livre et Ebook (avec DRM) 

ded" src="/images/amazon-buy-now.png" data-src="images/amazon-buy-now.png" data-jchll="true" alt="Amazon Buy Now" width="288" height="78" />

 

Créé le 20 juin 2018

Une Rencontre Cover Amazon

Résumé : On se demande parfois si la vie a un sens, puis on rencontre un être qui donne un sens à notre existence.
D’une intelligence rare pour son âge, Sofia perçoit la vie comme une succession d’épreuves, chacune étant plus dure à franchir. Elle a une vision du monde et de la société que peu de personnes possèdent actuellement et de fait, se retrouve rejetée par ses compères.
Jeune fille aimée par ses parents et sa petite sœur, Maria, rien ne pouvait prédire ce qu’elle vivrait. Devenue réservée et solitaire après un événement tragique, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, jusqu’au jour où elle rencontre Lauren...
 

Format Ebook sans DRM

Button R47 C9

Format Livre et Ebook (avec DRM)

Amazon Buy Now

 

Créé le 17 janvier 2018

images/au_<span class=girard.jpg" width="300" height="300" />

Née à Marseille en 1991, Audrey Girard a toujours eu une imagination débordante. Étant plus jeune, elle n’aimait pas l’école et seuls le sport et la nature l’intéressaient. Le tennis, l’équitation et le football étaient ses passe-temps favoris. Elle a débuté l’écriture en mars 2017 en même temps qu’une formation de réceptionniste en hôtellerie. Dès sa première histoire, elle s'est découvert une véritable passion pour l’écriture qui a pris une place prépondérante dans sa vie, celle-ci lui procurant la liberté de s’exprimer et confiance en ses capacités.

Son premier roman lesbien sera publié courant 2018.

 

Commandez-le dès aujourd'hui !

Journaldelecture