Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

6 RAISONS D’ÉCRIRE UN ROMAN PLUTÔT QU’UN RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE

Autobio

Vous avez toujours voulu écrire et vous vous dites « pourquoi ne pas raconter mon histoire ? » Mauvais plan. Si beaucoup d’écrivains célèbres ont un jour écrit leurs mémoires, ce n’est pas une raison pour écrire les vôtres. Voici pourquoi :

  1. Un roman a bien plus de succès qu’une biographie !

Si vous souhaitez être édité(e), c’est que vous avez envie qu’on vous lise. Il y a bien plus de lecteurs potentiels pour un roman que pour une biographie, à moins que vous ne soyez très, très célèbre.

  1. Vous n’êtes pas un personnage public

Admettons-le, on ne vous reconnaît pas dans la rue et vous n’êtes pas harcelé(e) pour des autographes. Rester dans l’anonymat possède bien des vertus – estimez-vous heureux que votre vie reste privée ! Et si vous visez absolument la célébrité, pourquoi ne pas devenir un(e) romancier(e) à succès ?!

  1. Votre vie est très intéressante… Oui, mais pour vous !

Que vous récoltiez cent cinquante « j’aime » à chacune de vos publications sur les réseaux sociaux ne veut pas dire qu’il faille raconter toute votre vie, dans les moindres détails ! Vos lecteurs n’auront pas forcément envie de connaître la genèse de votre premier baiser en sixième équipé(e) d’un  appareil dentaire ! La couleur que vous avez choisi pour les murs de vos toilettes ou les raisons qui vous ont poussé à voter pour un anarchiste écolo gauchiste de droite non plus. En vérité, à moins que vous n’ayez débarqué sur la lune ou vendu cinq cent millions de disques, il y a peu de chances pour que des personnes qui ne vous connaissent pas se passionnent pour votre vie juste parce que c’est la vôtre. Cela ne la rend pas moins extraordinaire pour autant, mais mieux vaut en garder les récits pour votre plus grande fan, maman.

  1. Respectez la vie privée de votre entourage.

Raconter son histoire implique de raconter aussi celles des personnages secondaires qui font partie de votre vie – sauf si vous êtes ermite dans une grotte dans l’Himalaya, auquel cas paradoxalement vous auriez des leçons de vie à transmettre, mais n’en éprouverez plus l’envie. Si vous rêvez d’être sous les feux de la rampe, ce n’est pas forcément le cas de votre chéri(e), de vos amis, de votre famille ou de votre coiffeuse. Gageons qu’ils n’apprécieront que très modérément de voir leurs secrets racontés noir sur blanc dans un livre !

  1. Le roman est plus facile à structurer

Pour écrire un roman, une quantité de possibilités s’offrent à vous ! Une fois la structure choisie, il ne reste que le plaisir d’écrire, en veillant à bien articuler l’histoire en gérant les orientations inattendues et les personnages qui vivent leur vie sans vous demander votre avis. Garder le recul nécessaire lors de l’écriture d’une fiction peut déjà s’avérer coton, mais quand c’est sa propre vie qu’on couche sur papier, les chances d’arriver à prendre du recul deviennent quasi inexistantes ! Il est très difficile de s’en extraire et être capable de dire si tel ou tel événement mérite vraiment d’être relaté et si oui comment le raconter. Ecrire sa biographie est avant tout un acte thérapeutique, que l’on fait pour soi, pour tourner la page et aller de l’avant. Pour un lecteur extérieur, le résultat risque de ressembler à une suite de faits plus ou moins intéressants, plus ou moins drôles ou encore tristes à mourir… Enfin, rappelons que le fameux Journal de Bridget Jones, qui a été adapté au cinéma, est un roman et non pas une œuvre autobiographique ! D’où son succès.

  1. Ne vous limitez pas !

En écrivant un roman, vous avez carte blanche ! Quoi de plus excitant que de pouvoir puiser dans le réservoir d’inspiration illimité de la vie et de ses rencontres pour écrire une histoire qui sortira de l’ordinaire ? Bien entendu, les personnages auront tous un petit quelque chose de vous et pourront s’appuyer sur des personnes de votre entourage, mais la différence, c’est que dans ce cas, c’est une fiction ! Alors, qu’attendez-vous pour romancer votre vie ?!

 

Julie Lezzie

 


 

L’AVIS DE L’ÉDITEUR

Nous recevons malheureusement beaucoup trop d’autobiographies. Nous comprenons que nombre de personnes, notamment LGBT, ressentent le besoin de raconter leur vie, comme un exutoire à un passé dont ils veulent se libérer en témoignant de leurs souffrances et de leurs réussites, mais neuf fois et demi sur dix, les membres de nos comités arrêtent leur lecture avant le tiers du livre. S’inspirer de sa vie pour écrire un roman est un choix que font un certain nombre d’auteurs. Mais raconter intégralement cette vie dans les détails n’a pas d’intérêt pour un lecteur lambda. 

La plupart des biographies que nous recevons sont des drames. Peut-être ce genre était-il à la mode il y a plusieurs années, notamment au cinéma ou sur le petit écran, quand fleurissaient des téléfilms dramatiques où les destins des lesbiennes ou gays étaient scellés par un suicide, un meurtre, une maladie incurable, mais aujourd’hui, les générations LGBT ont besoin de lire des histoires positives, qui finissent bien, où l’amour est la base de l’histoire, et non pas votre difficulté à payer vos factures, à vous entendre avec des parents homophobes, à vous prostituer ou tout autres difficultés qu’un LGBT peut traverser dans sa vie avant et/ou après son coming out. Ces livres ont déjà été écrits et nombreux sont référencés sur Amazon. 

Nous comprenons que chaque personne puisse croire qu’elle est seule à avoir vécu un coming-out difficile, à avoir été victime d’homophobie ou du comportement inconvenant d’une personne hétérosexuelle, mais des livres sur le sujet existent déjà et ces sujets peuvent être traités avec brio sans que l’auteur ne raconte sa vie, car cela se ressent dans tous les textes autobiographiques où les auteurs n’ont pas assez de recul ou de talent pour différencier actions et émotions, submergés par les instants qu’ils revivent en les écrivant. En conséquence, cela engendre très souvent des textes lourds à lire et totalement indigestes.

Si vous souhaitez proposer des textes autobiographiques à l'édition nous vous suggérons de contacter des éditeurs spécialisés dans ce genre qui sauront mieux prendre en charge votre manuscrit.

 

 

 

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet
Related Articles

Commandez-le dès aujourd'hui !

Journaldelecture

Abonnez-vous à notre infolettre