fbpx
Homoromance Éditions
×
 x 

Panier Vide
Shopping cart(Panier Vide)

5 façons de trouver la meilleure idée pour votre roman

Alors voilà, ça y est, vous êtes décidé : vous allez écrire un roman.
On vous dit depuis toujours que vous avez une jolie plume, vous entendez sans cesse : « mais tu devrais trooooop écrire un bouquin, toi ! »
Vous constatez effectivement depuis quelque temps que les lettres de motivation de vos copines pointant au pôle-emploi ou le moindre petit courrier administratif qu’il faut écrire, et bien, vous vous éclatez à les rédiger.
Chaque mail prend des allures de correspondance épistolaire, le plus petit SMS revêt l’apparence d’un poème travaillé.
OK, vous le savez maintenant, vous êtes doué pour l’écriture. Les tournures de phrases, les jolis mots, le rythme des dialogues et les descriptions « comme si on y était », c’est bon, désormais vous vous sentez prêt à vous lancer.
Seulement, voilà, le hic, c’est que vous estimez (à tort, bien souvent !) n’avoir ab-so-lu-ment aucune imagination.
Vous détenez l’âme d’un écrivain, les talents linguistiques et même quelques notions de bonne grammaire, mais, comment trouver la meilleure idée pour votre roman ?
Quel thème ?
Quel style ?
Il y a de nos jours tellement de genres littéraires différents, tant d’auteurs talentueux qui nous paraissent toujours plus inspirés que nous !
Mais où vont-ils chercher tout ça ?
Laissez-moi vous le dire, et je vous garantis qu’une fois ces conseils mis en application, votre imagination fourmillera d’idées, tellement d’idées que vous n’aurez pas assez d’une vie pour tout écrire !


1 : LIRE

Lire, c’est de toute façon la solution à tout, surtout quand on est écrivain.
Hormis le fait que lire peut vous sortir d’une dépression, vous éviter l’ennui, vous redonner le sourire ou vous cultiver et vous apprendre des choses, sachez que la lecture est une partie essentielle dans toute vie d’auteur. Que ce soit pour nous aider à trouver un style, nous éclairer sur ce qui plaît, pour nous familiariser avec les tournures de phrases et autres techniques retrouvées tout au long des romans, lire nous permet également de trouver l’inspiration.
Il est bien entendu que nous ne parlons pas là de « plagiat », de voler une histoire déjà écrite par un collègue ou de copier un texte en ne changeant ça et là que quelques mots, histoire de se sentir l’âme d’un créateur, non.
Mais lire un roman, pas forcément sur le thème qui nous intéresse pour notre propre roman d’ailleurs, peut nous faire surgir une idée, grâce à un simple mot, une mise en situation ou une phrase, écrite d’une certaine façon par l’auteur qui chez nous va entrer en résonance et nous donner d’autres idées, une autre formulation, une ébauche de début de chapitre par exemple.


2 : REGARDER UN FILM

Ou tout autre vidéo !
Une série, un dessin animé, un documentaire !
J’ai pour vous un exemple très précis :
Je suis une fervente amatrice de documentaires (Arte, pour ne citer que les meilleurs^^) comme certains d’entre vous le savent déjà. Une après-midi d’ennui, je tombe sur un reportage passionnant
sur les « divines adoratrices » égyptiennes, ces femmes puissantes au service des plus grands dieux et pharaons de l’époque antique.
Ni une ni deux, l’idée germe en moi d’écrire une nouvelle érotique sur ces fêtes orgiaques qui, à l’époque, revêtaient un sens aussi spirituel que civique.
J’avais pourtant déjà lu de nombreux livres sur l’Égypte, qui jamais ne m’avaient inspiré, mais cette fois-là, ces images-là ont éclairé une étincelle dans mon esprit et mon imagination s’est soudain sentie prête à se lancer dans ce fabuleux récit.


3 : S’INSPIRER DE LA VIE RÉELLE

Pour trouver la meilleure idée pour votre roman, il suffit bien souvent de regarder autour de soi.
N’entendons-nous pas souvent : « ah ça, c’est toute une histoire ! » Ou encore : « mais quelle histoire il t’est arrivé-là ! ».
Le vie n’est pas un long fleuve tranquille, elle ressemble plutôt à un thriller passionnant, mêlant romance et humour, tragédie et suspense.
Même si votre vie est placide et monotone comme une autoroute au beau milieu du désert, il se trouvera toujours sur votre passage une aventure à conter ; celle du voisin qui a passé trois heures à chercher ses clefs pendues à la serrure de sa voiture (un thriller !), l’anecdote amoureuse de la cousine qui rêve en secret de son prof de maths (belle romance !), les mésaventures de notre tonton Gaspard qui, tout alcoolisé en sortant d’un mariage, s’est perdu au milieu d’un champ et s’est fait réveiller par la grosse léchouille d’une vache blanche à taches noires (comédie !).
Bien sûr, il ne s’agit pas là non plus de « pomper » la vie des gens, et d’écrire leurs déboires sans, en plus, leur demander leur autorisation !
Mais ouvrir les yeux, avec conscience, permet bien souvent de trouver une source d’inspiration, via un trait d’humour, un simple sourire ou une phrase lancée sans conséquence qui, dans notre esprit d’écrivain, vont déchaîner des passions littéraires et faire naître tout un lot de personnages et de situations captivantes.


4 : ÉCRIRE SUR CE QU’ON AIMERAIT LIRE

Ce point-ci est plus délicat.
J’insiste bien sur ce qu’on « aimerait lire » et non sur ce qu’on « lit ».
Dans mon cas, je ne lis pas de romans ressemblant à mon genre d’écriture, par peur d’être trop influencée. Certains auteurs le font, sans problème, en arrivant à garder une distance entre ce qu’ils lisent et ce qu’ils écrivent, moi non.
Je parle là d’écrire un roman en gardant à l’esprit que, si c’était vous la lectrice ou le lecteur, vous seriez trop heureux de découvrir cette histoire.
Pour trouver la meilleure idée pour votre roman, il faut se convaincre que l’on va écrire le roman qu’on adorerait lire.
Ne vous est-il jamais arrivé de dire, en finissant un livre passionnant : « oh ! j’aurai trop aimé avoir écrit ça ! »
Et bien voilà.
Gardez cette idée en tête et votre roman fera doucement son chemin dans votre esprit.


5 : PARLER DE CE QUI VOUS TOUCHE

Un texte vrai, plein de convictions et de sentiments profonds, de choses qui font écho en vous et dont vous saurez parler avec ferveur et assurance, ce peut-être aussi ça, la meilleure idée pour votre roman.
Bien entendu, si vous émettez une opinion ou une prise de position nette et franche, il est possible que tous vos lecteurs ne soient pas du même avis que vous, ou même que vous essuyiez des critiques.
Mais si un thème vous tient à cœur, qu’il soit subversif ou litigieux, qu’il dérange ou même qu’il fasse mal, si vous ressentez au fin fond de vos tripes qu’il est important que vous en parliez, alors lancez-vous.
Et même si, pour certains, ça ne paraîtra pas être le meilleur des sujets pour un roman, ce sera sans nul doute la meilleure idée pour VOTRE roman.
Et quand on est écrivain, on est auteur de ce que l’on écrit. Point.

Alors... lâchez-vous !

Marcia GARY, pour vous servir ;)

 

 

Commentaires (0)

.